banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Projet de provincialisation : Un recul démocratique selon le Msu

18 Déc 2010
1939 times

La provincialisation telle que voulue par Me Wade est «anti-développement et un recul démocratique». C’est la position dégagée par le Mouvement pour le socialisme et l’unité (Msu) lors de sa rencontre hebdomadaire.

Le projet de provincialisation soulevé par le chef de l’Etat n’agrée pas le Mouvement pour le socialisme et l’unité (Msu). « Me Wade n’est pas pour une vraie décentralisation. Il a une culture du pouvoir centralisé,  il veut l’assumer seul. Depuis son avènement, ses différentes décisions et pratiques illustrent cela », indique le Msu dans un document. Le Msu de rappeler que depuis 1972, notre pays a opté pour la décentralisation et cette option a évolué conformément aux objectifs préalablement établis, par étapes successives, combinées avec une évaluation participative et concertée par tous les acteurs concernés. «En 1978 et 1992, puis la dernière, la cruciale phase de 1996 qui aboutit à la régionalisation, au renforcement des pouvoirs sur les compétences transférées, la planification régionale et la suppression du contrôle a priori qui ne concernait que la légalité des autres».

Mais, depuis l’avènement du pouvoir de Wade en 2000, ajoute le Msu, la situation est restée bloquée. «Elle a même connu des agressions permanentes. La seule bonne initiative prise à été celle des assises de la décentralisation dont les conclusions dorment toujours dans les tiroirs, parce que bloquées par la valse des ministres de la Décentralisation, l’instabilité gouvernementale et une absence réelle de volonté politique», soulignent Massène Niang et Cie.

«Maintenant, pour remettre complètement en cause l’esprit et la lettre de la décentralisation, la botte secrète de Me Wade, c’est sa fameuse provincialisation, qui n’est rien d’autre qu’un alibi pour travestir la vraie décentralisation». Ce qui fait dire à Massène Niang que Me Wade veut instaurer une «nouvelle décentralisation vidée de tous ses principes directeurs : gestion du patrimoine foncier, transfert concomitant des ressources pour financer le développement à la base, la gestion participative, bonne gouvernance locale démocratique, avec la suppression progressive de la tutelle pesante et contraignante de l’administration». Dénonçant «les dissolutions irrégulières de collectivités locales par le régime libéral, l’utilisation de moyens et actes illégaux pour bloquer ou retarder la réalisation de projets, la mauvaise répartition des crédits alloués aux collectivités locales», pour toutes ces raisons, souligne le Msu, «nous devons nous opposer à ce projet anti-développement qui est un recul démocratique».

 

Aliou KANDE

 

 

Last modified on vendredi, 22 juillet 2016 13:25
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.