sources vecto FR 5 page 001

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Pr Ismaila Madior Fall, juriste : « La réforme de l’Assemblée nationale est nécessaire »

19 Jui 2017
360 times

Tout en faisant le bilan des acquis de la législature sortante, le ministre conseiller juridique du président de la République, Ismaïla Madior Fall, est d’avis que des réformes s’imposent pour avoir une meilleure Assemblée nationale lors de la 13ème législature. Il animait, samedi dernier, à la Maison de la Presse, une conférence à l’attention des cadres et des investis de « Bennoo Bokk Yaakaar » sur le thème : « Rôle et place du député dans un régime présidentiel ».

La modernisation de l’Assemblée nationale est, à l’évidence, devenue, aujourd’hui, une nécessité. Pour cause, a souligné le Pr Ismaïla Madior Fall, « l’Assemblée nationale est la doyenne de nos institutions qui existait avant même l’indépendance. C’est la plus vieille des institutions du Sénégal avec des députés élus de 1958 à nos jours ». C’est pourquoi, selon lui, la conférence sur le « rôle et place du député dans un régime présidentiel » est venue à son heure, à la veille des élections législatives du 30 juillet prochain. C’était en présence du président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) Ousmane Tanor Dieng, de Mor Ngom, coordonnateur du secrétariat exécutif provisoire de « Bennoo Bokk Yaakaar », du vice-président de l’Assemblée nationale, Abdoulaye Makhtar Diop. Plusieurs membres du gouvernement, des cadres et des investis de la coalition « Bennoo Bokk Yaakaar » ont également pris part à la rencontre.

Le conférencier du jour qui a une grosse expérience théorique et pratique des questions de Parlement en tant que professeur des universités et ès-qualité ministre-conseiller juridique du chef de l’État, a donné des pistes de solutions pour redorer l’image de l’Assemblée nationale. Il dit être d’avis que pour la prochaine législative, les nouveaux députés doivent s’employer à avoir une charte de réformes en profondeur de l’Assemblée nationale, pour la hisser à la fois au niveau des standards parlementaires, mais surtout la hisser tout simplement au niveau de la démocratie sénégalaise.

Perfectionner l’arsenal juridique
L’Assemblée nationale doit, par exemple, s’atteler à perfectionner son arsenal juridique, tel que prévu par la réforme constitutionnelle du 20 mars 2016, qui prévoit que son règlement intérieur devienne une loi organique. A cela s’ajoute l’audit organisationnel, administratif et comptable de l’Assemblée nationale afin de le doter de compétences dont elle a besoin pour permettre aux députés de faire le travail qui est attendu d’eux. « Le grand défi qui reste à faire, c’est de renforcer les compétences de l’Assemblée nationale ; c’est cela qui les permettra de les accompagner dans tous les aspects de la vie de parlementaire, notamment la mission d’évaluation des politiques publiques ».

Le conférencier a rappelé également les missions du député. Il s’agit, selon lui de la fonction de représentation du peuple, la fonction budgétaire, c’est-à-dire le vote du budget et la fonction de contrôle de l’action du gouvernement. A la suite du professeur Ismaïla Madior Fall, Seydou Diouf, les députés Abdoulaye Makhtar Diop et Mme Ndèye Lucie Cissé ont défendu le bilan de la 12ème législature qui, à leur avis, a réalisé un bilan positif avec le vote de plusieurs lois consolidantes pour la démocratie.De son côté, le modérateur, le président du Hcct, a remercié le conférencier dont « le choix a été une garantie de succès de cette conférence ». Parlant aux investis et aux cadres, Ousmane Tanor Dieng leur demande de s’unir pour remporter la majorité au soir du 30 juillet. « Il faut que les gens expriment leurs frustrations, mais après, nous devons nous mettre ensemble. Notre seul choix, c’est de se mettre ensemble pour gagner ensemble », a-t-il insisté, non sans saluer cette initiative des cadres de Bennoo. « La formule est simple, il faut que chacun gagne chez lui et Bennoo gagne partout », a-t-il ajouté pour galvaniser ses partisans. Pour sa part, Mor Ngom, le coordonnateur du secrétariat exécutif provisoire de « Bennoo Bokk Yaakaar », a salué le leadership du président Macky Sall « qui a permis de maintenir intacte la coalition présidentielle de 2012 à nos jours avec ses plus de 200 partis membres ».

Samboudian KAMARA

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.