banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mame Mactar Guèye, secrétaire général du Rds : « On peut être optimiste avec les nouvelles figures au Parlement »

12 Aoû 2017
458 times

Au sortir des dernières législatives, le secrétaire général du Rassemblement démocratique sénégalais (Rds), Mame Mactar Guèye, se prononce sur la nouvelle Assemblée nationale. Selon lui, avec les nouvelles figures, on peut être optimiste.

Quels enseignements tirez-vous de ces législatives?
A l’instar d’autres formations politiques, le Rassemblement démocratique sénégalais (Rds) avait modestement estimé utile de saisir l’opportunité de ces législatives pour faire à nos concitoyens une nouvelle offre politique, de nature à réformer en profondeur notre institution parlementaire. A travers un nouveau règlement intérieur, des propositions de lois et des commissions d’enquête parlementaires pertinentes, afin que le pouvoir législatif puisse mieux exercer ses prérogatives de contrôle effectif de l’action gouvernementale et des politiques publiques... Le Rds ambitionnait donc contribuer à matérialiser cette fameuse «rupture» que les Sénégalais n’avaient de cesse d’appeler de leurs vœux. Mais il est apparu finalement que l’électorat a opté pour le statuquo. Et c’est son droit le plus absolu. C’est ça aussi la démocratie !

L’opposition crie à la fraude, avec l’introduction des ordres de mission. Êtes-vous de cet avis?
Je croyais, naïvement peut-être, que l’utilisation frauduleuse et en quantité industrielle de ces fameuses « ordonnances », qui permettaient, dans les années 80, à des électeurs non-inscrits sur les listes électorales de voter, et qui avaient suffisamment vicié les élections de 1983 et de 1988, avait suffisamment édifié les acteurs politiques comme des facteurs de non-transparence, qui plus est source de troubles post-électoraux. Mais il est loisible à quiconque de constater que l’on n’a pas su en tirer des leçons idoines. Car, ces « ordres de mission » qui ont fait irruption dans ces présentes législatives, ne sont rien d’autres que des « ordonnances new-look », que la classe politique avait pourtant fini par bannir !

Pensez-vous que cette Assemblée sera plus crédible que la précédente ?
On peut légitimement être optimiste, au vue des nouvelles figures, quoique minoritaires, qui ont fait leur entrée. J’ose simplement espérer qu’ils ne rencontreront pas d’obstacles majeurs pour dérouler leurs feuilles de route. Comme ont eu à s’en plaindre de vaillants députés sortants, qui ont déploré eux-mêmes les multiples obstacles sur lesquels achoppaient leurs propositions individuelles de lois. Dans leur écrasante majorité, ils se sont insidieusement vus opposer des fins de non-recevoir. Bien qu’étant des députés légitimement mandatés par les populations pour défendre leurs intérêts matériels et moraux. Espérons que ces pratiques d’un autre âge seront de mauvais souvenirs pour cette nouvelle législature !

Propos recueillis par El H. A. THIAM

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.