banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Nango Seck, député de la Diaspora : « Nous venons à l’Assemblée avec des problèmes pas avec un programme »

12 Aoû 2017
1907 times

Nouvellement élu député de la diaspora, Nango Seck, qui était sur les listes d’Europe du Sud, de la coalition Gagnante « Wattu Sénégal », compte venir à l’Assemblée nationale, pour défendre les problèmes des Sénégalais de l’extérieur, surtout d’Italie. Parmi ces problèmes, Nango Seck, liste la commission mixte entre le Sénégal et l’Italie sur les retraites, la non limitation de l’âge d’importation des véhicules, etc.

Accord bilatéral pour sauver les retraites, non limitation de l’âge d’importation des véhicules, etc. Entres autres questions que Nango Seck, nouvellement élu député de la diaspora, compte poser une fois à l’Assemblée nationale. Dans la première vague des députés de la diaspora et élus par les Sénégalais de l’extérieur, Nango Seck figurait dans la liste d’Europe du Sud de la coalition Gagnante « Wattu Sénégal ». Membre de la Convention « Book Guis Guis » du président Pape Diop, Nango Seck, avec sa liste, est sorti victorieux des dernières élections législatives dans la circonscription d’Europe du Sud qui regroupe l’Italie, l’Espagne et le Portugal. « Les Sénégalais en Italie travaillent et versent des milliards dans les caisses de l’État italien et cela risque de n’aboutir à rien. Il y a pas d’accord bilatéral entre l’Italie et le Sénégal pour sauver nos retraites qui sont ici. On est obligé de travailler jusqu’à la retraite, rentrer bredouille et se faire prendre en charge par l’État sénégalais alors que nos retraites dorment dans les caisses des États européens. Il faut mettre en place une commission entre les deux États pour gérer cette question des retraites », explique-t-il pour montrer l’importance de cette doléance surtout pour les Sénégalais d’Italie. Selon lui, l’immigration sénégalaise en Italie est une immigration assez particulière. D’où l’importance de cette commission mixte entre le Sénégal et l’Italie sur la question de la retraite et même aussi pour l’Espagne et le Portugal. Autre question que Nango Seck compte défendre à l’Assemblée nationale est celle de l’âge de l’importation des véhicules. Une toute aussi grande préoccupation, selon lui, pour les Sénégalais d’Italie et d’autres pays comme l’Espagne et le Portugal.

Aujourd’hui, ramenée à 8 ans, cette limitation de l’âge des véhicules, doit sauter, pour Nango Seck. « Il ne doit plus y avoir même de limitation de l’âge des véhicules importés. Seul le paiement des droits de douane et une visite technique valable doivent suffire pour que les véhicules soient autorisés à entrer au Sénégal. Souvent, on dit qu’il y a trop de voitures à Dakar. Mais le Sénégal ne se limite pas à Dakar ou Thiès. Au-delà de ces villes, il y a un réel problème de transport à l’intérieur du pays. Dans certaines zones mêmes, les populations sont obligées de se déplacer en charrette. Parfois, même pour évacuer des malades et des femmes enceintes », plaide-t-il. Il estime que ces deux questions, la commission mixte pour les retraites et la non limitation de l’âge d’importation des véhicules, constitueront les premiers actes de sa feuille de route. En Italie depuis presque une trentaine d’années, Nango Seck, a d’abord milité au Parti démocratique sénégalais (Pds), avant de devenir, aujourd’hui, membre de la Convention « Bokk Guis Guis ». Pour cette victoire en Europe du Sud, de la coalition Gagnante « Wattu Sénégal », il l’explique par l’implantation du Pds en Italie qui date des années 1990. Un travail facilité par le profil des personnalités investies sur les listes et l’inexpérience du camp de la majorité présidentielle qui, selon lui, malgré les moyens à disposition, n’est pas arrivé à les battre.

Oumar NDIAYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.