banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre l’enrichissement illicite : Près de 153 milliards de FCfa recouvrés

29 Déc 2017
1278 times
L’ancien ministre Karim Wade, inculpé, jugé et condamné pour enrichissement illicite. L’ancien ministre Karim Wade, inculpé, jugé et condamné pour enrichissement illicite.

Nous avons reçu du Gouvernement ce communiqué relatif aux procédures en cours contre l’enrichissement illicite. D’après le document, depuis 2012, près de 153 milliards de FCfa ont été recouvrés. Nous livrons le texte in extenso.

Le Gouvernement du Sénégal voudrait rappeler à l'opinion nationale et internationale, l'option fondamentale du Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, qui consacre, le principe de la reddition des comptes, comme haute priorité et composante essentielle de sa politique de bonne gouvernance et de transparence dans la gestion des affaires publiques.

C’est pourquoi le Chef de l’Etat a fait de ces principes, le socle de l’Axe 3 du Plan Sénégal Emergent. Il est dès lors aisé de comprendre la quintessence de toutes les actions déjà engagées par le Président de la République et son Gouvernement afin que la nation puisse recouvrer ses biens spoliés et lutter contre la corruption, le détournement de deniers publics et l'enrichissement illicite, dans le respect du double principe de la séparation des pouvoirs et de la présomption d'innocence.

Au surplus, l’Etat a également engagé des actions qui ont permis de dénouer favorablement, différents contentieux ayant rapporté des ressources additionnelles au budget de l’Etat. Ces actions ont déjà permis de recouvrer des ressources financières importantes dont la traçabilité se retrouve à travers les Lois de Finances successives, adoptées par la représentation nationale, soit pour la période 2012 – 2015 un montant global de 152 984 119 934 francs CFA :

• Seconde Loi de Finances Rectificative pour ‘année 2013 (inscription de 3 montants : 2 498 314 563 FCFA, 24 600 355 371 FCFA, 11 365 450 000 F CFA) ;

• Loi de Règlement 2014 pour la gestion 2012 (constatation d’un montant de 39 520 000 000 FCFA) ;

• Première Loi de Finances Rectificative pour l’année 2014 (inscription d’un montant de 45 000 000 000 FCFA) ;

• Seconde Loi de Finances Rectificative pour l’année 2014 (inscription d’un montant de 5 000 000 000 FCFA) ;

• Loi de Finances Initiale pour l’année 2015 (inscription d’un montant de 25 000 000 000 FCFA.

Bien entendu, ce montant de 152 984 119 934 francs CFA, qui ne couvre que trois exercices budgétaires et qui a été totalement retracé à travers les Lois de Finances et les Lois de Règlement de 2012 à 2015, est évolutif sous réserve du recouvrement de certains biens dont l’évaluation est en cours.

Le Gouvernement veillera toutefois au respect de la dignité des personnes physiques et morales en tenant compte de la présomption d’innocence.
Pour toutes les affaires en cours d’instruction, le Gouvernement comptabilisera les gains réalisés ou attendus dans le Budget de l'Etat, cadre unique d'expression des recettes et dépenses de l’Etat, conformément à la loi.

Au total, et conformément aux instructions du Chef de l'Etat, le Gouvernement confirme son engagement de mener jusqu'à leur terme, toutes les actions initiées par les institutions et juridictions compétentes, notamment, la Cour des Comptes l’IGE, l’OFNAC, et la CREI afin que l'enrichissement illicite soit banni à jamais.

Il s'agit là d'une action continue de l'Etat et du Gouvernement qui ne connaît ni pause, ni temps d'arrêt, avec des gains pour la Nation, qui évoluent au rythme des recouvrements réalisés par l'Etat ; mais il s'agit aussi d'une action qui se déroule au temps de la Justice.

Fait à Dakar, le 28 décembre 2017

Le Secrétaire général du Gouvernement, Porte-parole

Last modified on vendredi, 29 décembre 2017 15:04
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.