banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Session du Parlement de la Cedeao : La réforme du code électoral sénégalais expliquée aux députés

16 Mai 2018
749 times

Après l’adoption de la loi sur le parrainage le 19 avril dernier, l’Assemblée nationale s’achemine vers la révision du code électoral. Une révision imminente qui se fera, selon Abdoulaye Wilane, dans les jours à venir. L’annonce a été faite par le député socialiste à Abuja, à l’occasion de la présentation du rapport de la première session ordinaire de l’assemblée au Parlement de la Cedeao.


« L’Assemblée nationale a adopté, le 19 avril 2018, une loi portant modification de la Constitution en vue de l’instauration du parrainage comme condition de validation des candidatures à l’élection présidentielle. Dans les jours à venir, le code électoral fera l’objet de révision à la suite de la révision constitutionnelle », a souligné Abdoulaye Vilane. Dans son analyse de la situation politique du Sénégal, le député maire de Kaffrine a relevé que le Sénégal se caractérise par « une permanence » du débat dans la scène politique. « Ce débat n’est pas toujours courtois, mais il a l’avantage d’exister. Par ailleurs, l’agenda électoral du pays est très fourni de rendez-vous électoraux du fait que l’on respecte scrupuleusement les dates des élections ; ce qui fait qu’un scrutin s’organise quasiment tous les deux ans au plus », a expliqué le porte-parole de la délégation sénégalaise au Parlement de la Cedeao. Toujours selon M. Wilane, la longue tradition démocratique au Sénégal fait que les élections se tiennent de manière régulière avec l’implication de tous les acteurs, notamment des organismes de gestion des élections (Oge). Il s’agit principalement du ministère de l’Intérieur, chargé de l’organisation matérielle, la Commission électorale nationale autonome (Cena), chargée de la supervision et du contrôle du processus électoral et, enfin, la Justice chargée, entre autres, de vider les contentieux et de proclamer les résultats.

Pour ce qui concerne l’état de la bonne gouvernance au Sénégal, Abdoulaye Vilane a relevé les nombreuses réalisations effectuées dans ce sens. Et selon lui, les perspectives de l’année 2018 concernent la révision de la Stratégie nationale de bonne gouvernance, la poursuite du processus d’adoption de la loi sur l’accès à l’information, la poursuite de la mise en œuvre du programme de renforcement de capacités des élues locales, en priorité, etc. Parlant de la situation sécuritaire au Sénégal, M. Wilane est revenu sur « les stratégies d’anticipation », prises par l’Etat du Sénégal face à ce qu’il qualifie de « menaces multiformes et multidimensionnelles ».

Maguette NDONG

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.