banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Macky Sall au lancement du tome 1 «Conviction Républicaine» : «L’économie du Sénégal est devenue l’une des plus fortes et dynamiques en Afrique»

26 Mai 2018
858 times

En présidant, hier, le symposium sur le lancement du Tome 1 de la publication intitulée «conviction Républicaine», avec un accent mis sur le discours sur le développement, le président de la République, Macky Sall, a déclaré que l’économie du Sénégal est devenue l’une des plus fortes et dynamiques en Afrique.

Le Président Macky Sall a présidé hier le symposium sur le lancement du Tome 1 d’une série livres intitulés «conviction Républicaine», discours sur le développement. A ce titre, il a saisi l’occasion, pour revenir sur les réalisations du Plan Sénégal émergent. Le chef de l’Etat a indiqué que depuis le 24 février 2014, le Pse est devenu le référentiel de politique publique. «Il est au cœur de notre discours. Il s’agit, sur le socle du travail de la solidarité nationale, de faire émerger chaque sénégalais pour une vie meilleure, digne, décente», a-t-il confié. Ainsi, au sujet de l’économie du Sénégal, le président de la République a dit qu’elle est forte et dynamique. Mieux, «l’économie du Sénégal est devenue l’une des plus fortes et dynamiques en Afrique ». « Notre pays est en pôle de croissance qui s’inscrit sur une trajectoire régulière. Et c’est cette constance dans la croissance qui fait la richesse du pays dans l’horizon souhaité», a-t-il partagé.

Réagissant aux interpellations de l’opposition sur l’endettement de notre pays, il a fait comprendre que malgré un effort constant d’investissement public, pour parachever l’édification de base infrastructurelle de notre développement, le niveau d’endettement de notre pays est soutenable. «Et nous tendons vers plus d’équilibre de nos finances publiques assainies», a-t-il éclairé. Au sujet des ressources pétrolières et gazières, le président Macky Sall a rebondi pour faire savoir que tous les contrats que l’Etat du Sénégal sera amené à signer seront des contrats publics. Le Président Macky Sall a invité à cette occasion, les participants à ne pas le considérer comme le chef de l’Etat, mais plutôt comme un essayiste. Confiant dans cette logique qu’on devrait laisser au lecteur, le choix de lire et de juger librement.

Tout au plus, et en réaction au contenu de l’ouvrage, Macky Sall a fait comprendre qu’il parle de tous les secteurs d’activités notamment, l’Agriculture, les ressources pétrolières… Pour sa part, Abdoul Aziz Diop , Conseiller spécial du président a soutenu que Macky Sall a établi des rapports étroits entre les institutions et le développement, entre la gouvernance et le développement, entre la paix et le développement, et entre la sécurité et le développement. Confiant ainsi, que dans la doctrine du Président Macky, on ne peut pas imaginer, un développement qui serait déconnecté d’institutions fortes, d’une bonne gouvernance, d’une paix durable, et de la sécurité sur toudu territoire et à nos frontières.

Les droits d’auteur réservés au centre Aminata Mbaye

Le président a décidé de verser les droits d’auteur de ses ouvrages au centre Aminata Mbaye, une structure de Dakar spécialisée dans la prise en charge des enfants déficients mentaux. C’est ce qu’a confié son conseiller spécial Abdoul Aziz Diop. « Le président Macky Sall a décidé que tous les droits d’auteur des ouvrages concernés soient versés aux œuvres caritatives de l’école Aminata Mbaye des enfants déficients mentaux’’, a-t-il expliqué. Il intervenait au cours du symposium de lancement du Tome 1 des ouvrages que le chef de l’Etat, a décidé de publier, dans le cadre d’une collection appelée "conviction républicaine".                      

Macky Sall : «Je n’ai pas peur d’adversaires…»

Pour le Président si l’opposition fait du bruit, c’est parce qu’elle ne veut pas débattre de son bilan à lui. «Tous ces bruits que vous entendez au quotidien, c’est pour qu’il n’y ait pas de discours bilan. Parce qu’il est sans commune mesure. Tous les jours, on nous crée de faux débats, de ‘‘Fakes news’’ pour nous divertir de l’action quotidienne au service des populations», a  déploré. « Chaque jour, on entend le Sénégal, c’est la dictature ! Le Président ne veut pas d’adversaires. Je n’ai pas peur d’adversaires. Je me suis soumis à la sanction des Sénégalais. Tous les jours, on juge mes actions. Je n’ai pas peur d’être jugé », a martelé Macky Sall.  Le président de la République a aussi a défendu qu’il faut accepter les contradictions et les oppositions en politique. Invitant dans ce sens à un débat sur l’état de la Nation, il a indiqué qu’il faut accepter les contradictions, les oppositions. Avant d’assurer qu’il restera attentif aux regards critiques et aux observations.
        
Enseignement supérieur : les efforts de l’Etat rappelés

Le Président Macky Sall est revenu sur la mort de l’étudiant Fallou Sène qui, selon lui, est un acte qui arrive au moment où le gouvernement est en train de faire des efforts sur l’Enseignement supérieur. «Nous sommes en train de faire ce qui n’a jamais été fait en termes d’efforts pour l’Université » a-t-il dit. Macky Sall a affirmé qu’il est paradoxal et triste que pendant que ces efforts sont en cours dans les Universités, nous assistions à des événements aussi douloureux et inacceptables que la mort de l’étudiant Fallou Sène. « Pendant que nous sommes en train de faire ce qui n’a jamais été fait en termes d’effort pour l’Université», a-t-il déploré.

Le Président Sall a fait comprendre que l’Etat a mis 51 milliards de FCfa pour les bourses. «Le bloc enseignement prend ¼ des ressources du pays dont 25,1%. En 2012, J’ai trouvé 5.000 lits et actuellement nous avons mis en place 7000 lits qui seront inaugurés prochainement» a-t-il informé. Avant de renchérir que son régime a trouvé des centres universitaires régionaux que le gouvernement est en train de transformer et de doter d’infrastructures minimales pour des Universités.  

Amadou DIOP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.