banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

50ème anniversaire du Cames à Ouagadougou : Macky Sall pour le renforcement des moyens de l’enseignement supérieur

02 Jui 2018
1374 times

A Ouagadougou, le président de la République, Macky Sall, a effectué une visite à pas de charge. Sur invitation de son homologue burkinabé, il a participé au 50ème anniversaire du Cames, avant de rendre une visite de courtoisie au Mogho Naba, l’Empereur des Mossi. Auparavant, il avait rencontré la communauté sénégalaise vivant dans la capitale burkinabé.

Au terme du 50ème anniversaire du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames), célébré, hier, à Ouagadougou, le chef de l’Etat, Macky Sall, a invité ses pairs à tout faire pour renforcer les moyens de l’Enseignement supérieur dans le continent. Cela passe, selon lui, par le respect des cotisations afin de permettre au Cames de faire face aux nouveaux défis. «J’appelle tous les Etats à donner leur cotisation à temps, à renforcer les moyens de l’Enseignement supérieur et de la recherche et à intégrer des perspectives de l’enseignement supérieur parce que nous avons des démographies assez importantes d’année en année. Il faut donc des outils nouveaux de technologie d’information et de communication afin de résorber le gap», a dit le chef de l’Etat au terme de la cérémonie célébrant le demi-siècle du Cames. D’ailleurs, ses homologues du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, de la Guinée Conakry, Alpha Condé, et du Tchad, Idriss Déby ont promis de se retrouver tous les trois ans, afin de faire le point et dégager de nouvelles orientations en faveur du Cames. Le Conseil a également décerné l’Ordre des palmes académiques au Président du Burkina. Au nom de ses pairs, Roch Marc Christian Kaboré a magnifié ce geste de «haute portée». Selon lui, à travers cette distinction du Cames, c’est l’ensemble de la communauté universitaire qui leur rend hommage.

Rencontre avec les compatriotes
Avant de prendre part à cette cérémonie du Cames, le chef de l’Etat avait rencontré la communauté sénégalaise vivant au Burkina Faso. Une occasion saisie par lui de réaffirmer son engagement pour faire du Sénégal «une terre d’émergence». Les compatriotes sénégalais vivant au Burkina Faso, avec à la tête l’homme d’affaires, Harouna Dia, ont tout d’abord salué les nombreuses réalisations du chef de l’Etat dans bien des secteurs tels que l’énergie, la santé, la pêche, les infrastructures, etc. Ces sénégalais du Burkina n’ont pas manqué de revenir sur les difficultés qu’ils éprouvent en terre étrangères. Il s’agit notamment des tracasseries sur l’axe Dakar-Ouaga, l’accès au logement et le financement dédié aux femmes et aux jeunes. Des doléances bien notées par le chef de l’Etat qui a rappelé sa préoccupation de donner à chaque sénégalais un avenir meilleur où il puisse se trouver.

Macky Sall chez le mogho naba
L’Empereur des Mossis salue la clairvoyance de son hôte

A Ouagadougou, le président de la République, Macky Sall, a profité de son bref séjour pour effectuer une visite de courtoisie au Mogho Naba, l’Empereur des Mossis. En plus d’être un grand dignitaire de l’Afrique, le Mogho Naba est aussi le premier récipiendaire du Prix Macky Sall pour la promotion du dialogue en Afrique. «Votre action a été magnifiée, elle a été saluée. C’est la raison pour laquelle le Cirid, après une sélection rigoureuse pour sa première édition, a eu l’honneur de retenir votre majesté comme récipiendaire de ce prix Macky Sall pour la promotion du dialogue en Afrique», a dit le chef de l’Etat au chef coutumier du Burkina Faso. Tout en lui réitérant «les félicitations du peuple sénégalais» pour le rôle qu’il ne cesse de jouer dans son pays et en Afrique.

A son tour, le dignitaire s’est félicité de la «clairvoyance et de la vision» du président Sall et lui a témoigné toute sa reconnaissance par le fait d’avoir été choisi comme le premier lauréat de ce prix Macky Sall. «Vous êtes à l’écoute et au regard de votre pays, le Sénégal et des autres peuples comme le Burkina Faso. Cela symbolise le fait que vous êtes un arbre que les hommes et les femmes adulent et dont ils aiment les belles fleurs», lui a signalé le Mogho Naba. Pour lui, seuls la cohésion africaine et le dialogue des peuples méritent d’être encouragés.

Maguette NDONG

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.