banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mayoro Faye, charge de la communication du Pds : «Les propositions d’Idrissa Seck ne nous engagent pas»

21 Jui 2018
1697 times

Le chargé de la communication du Parti démocratique sénégalais (Pds), Mayoro Faye, interpellé sur la proposition de l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, de payer l’amende de Karim Wade, a soutenu que cela est une proposition qui n’engage en rien le Pds. Il informe aussi que le parti va se prononcer d’ici au vendredi sur le débat concernant la recevabilité ou non de la candidature de Karim Wade.

Récemment, le responsable du parti Rewmi, Idrissa Seck, a proposé des cotisations pour payer l’amende réclamée à Karim Wade et estimée à 138 milliards de francs Cfa. Mayoro Faye, chargé de la communication du Parti démocratique sénégalais (Pds), dégage en touche et indique que le parti ne s’est jamais réuni pour étudier cette question encore moins pour en parler. «Ce sont des propositions de Idrissa Seck. Elles n’engagent en rien notre parti, le Pds. Aujourd’hui, le Pds est sur d’autres perspectives et notre candidat ne doit rien à personne. Je vois donc mal que quelqu’un qui n’est pas de notre parti puisse proposer qu’on organise une quête pour payer une dette que notre candidat ne doit à personne», martèle le chargé de la communication du Pds joint par téléphone.

Pour M. Faye, quelle que soit la motivation de cette proposition, «le Pds ne se sent pas concerné et est en train de se battre, sur le plan national, à la base et à l’étranger pour remobiliser le parti, les mouvements de soutien au candidat et pour préparer le retour du candidat». Il affirme que le Pds ne se sent point concerné par cette proposition.

Authenticité des lettres de Karim Wade
Sur le débat soulevé de nouveau sur la recevabilité de la candidature de Karim Wade, Mayoro Faye a révélé que le parti ne s’est pas prononcé officiellement sur la question, mais cela devrait se faire dans cette semaine. «Nous attendons que la direction du parti nous convoque pour étudier cette question. Cela va se faire sans tarder, mais pour le moment, je n’ai pas encore la position du chef de parti pour me prononcer sur cela», nous confie Mayoro Faye.

En outre, depuis sa grâce présidentielle, Karim Wade qui se trouve au Qatar multiplie les envois de missives en direction de son parti et de ses militants. Cela a fini même par interpeller certains sur l’authenticité de ces messages, notamment sur le dernier document. Sur ce, il assure que les lettres envoyées par Karim Wade ne peuvent être qu’authentiques car le Pds est un parti responsable. «Ce sont les détracteurs du parti démocratique sénégalais et de son candidat qui avancent ce genre d’allégations. Mais ça ne fait pas sérieux. Un parti comme le Pds est un parti sérieux, un parti d’Etat qui sait faire les choses dans les règles de l’art. Peut-être que c’est le contenu de la lettre qui ne les convient pas. Mais de toute façon, c’est une déclaration authentique faite par le candidat du Pds, Karim Wade, lui-même, depuis Doha et il n’y a pas lieu de manipulation ou de politique», argue Mayoro Faye.

Oumar KANDE

Mise en œuvre du Pse

Le chef de l’Etat invité à signer le pacte d’engagement social pour les enfants

L’Association des Médinois de la diaspora au Sénégal (Akmd) a invité le chef de l’Etat à signer le pacte social d’engagement en faveur des enfants. Pour cette association, ce serait une manière d’éradiquer la faim chez les enfants défavorisés et particulièrement chez ceux qui sont en milieu scolaire, à travers une telle opération.

Si le programme « un élève un petit déjeuner à l’école » profite jusque-là aux enfants de la commune de Médina, l’ambition de cette structure est de faire bénéficier à l’ensemble des 159 écoles primaires et secondaires de Dakar au plus tard le 30 juin 2020. « Notre objectif est de faire de l’opération un élève un petit déjeuner une cause nationale,  ainsi, chaque écolier aura au moins un repas chaud chaque jour à l’école avant de commencer sa journée de classe. Notre souhait est de travailler pour que le programme un élève un petit déjeuner  à l’école  soit une part intégrante du Pse », lit-on dans la note signée par Ousmane Kanté, fondateur de ladite association. Mieux, cette structure attend de l’Etat, un soutien administratif, logistique et financier.

Pour avoir capitalisé l’expérience et des compétences sur le terrain, cette association souhaite « un suivi rigoureux et pérenne » de cette activité au grand bonheur des élèves. « Ce programme, ajoute-t-il, soutient notre système éducatif en même temps qu’il nourrit un espoir d’insertion sociale et professionnelle pour des adultes qui peuvent ainsi allier construction sociale et promotion individuelle. En cela notre programme est un régulateur social, porteur d’espoir et d’emplois ».

M. NDONG

 

Last modified on jeudi, 21 juin 2018 09:56
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.