banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Les raisons du rejet de la demande d’inscription de Karim Wade

03 Juil 2018
632 times
Les raisons du rejet de la demande d’inscription de Karim Wade Photo d'archives
Interpellé sur la présence ou non de Karim Wade sur les listes provisoires, le directeur de la communication de la direction générale des élections, a répondu par la négative, avant d’en expliquer les motifs. «Quand nous avons parlé de radiation d’électeurs, il s’agit d’électeurs décédés ou condamnés à des peines imposant qu’ils ne figurent plus sur les listes électorales. Pour ce qui est de Karim Wade, il a introduit une demande d’inscription sur les listes électorales, sa demande a été rejetée parce que l’article L31 dit que «ne doit pas être inscrit sur la liste électorale les individus condamnés pour crime, les condamnés à une peine d’emprisonnement sans sursis, ou à une peine d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à un mois, assortie d’une amende pour l’un des délits suivants : vol, escroquerie, abus de confiance, trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics, corruption et trafic d’influence, contrefaçon et en général pour l’un des délits passible d’une peine supérieure à 5 ans d’emprisonnement.

Le même article dit que ceux qui sont condamnés à 3 mois sans sursis ou une peine d’emprisonnement supérieure à 6 mois avec sursis pour un délit autre que ceux que je viens de citer. C’est cela qui a fait que les services centraux sur ce que dit l’article, ont estimé que Karim Wade ne devait pas être inscrit sur les listes électorales », a expliqué M. Cissé.

Mieux, il précise que n’ayant pas participé à la refonte partielle des listes, «Karim n’y figurait pas avant la révision exceptionnelle des listes électorales et du fait que sa demande a été rejetée sur appréciation des services centraux, il n’y figure pas encore.

Cependant, il faut préciser que chaque citoyen dispose, durant cette période de contentieux, du droit de saisir le tribunal d’instance ou bien de saisir le chef de la représentation diplomatique ou consulaire qui, en l’espèce, agirait comme s’il s’agissait d’un magistrat, sa décision s’imposerait à l’administration et les voies de recours supplémentaires lui restent ouvertes. Au demeurant, il ne s’agit pas d’un électeur radié, dans la mesure où Karim ne s’était pas déplacé lors de la refonte des listes électorales,  comme tous les autres citoyens qui ne s’étaient pas déplacés, avait été enlevé des listes », a-t-il précisé.  

Oumar FEDIOR

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.