banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Rejet de la demande d’inscription de Karim Wade : Le Pds écarte toute élection sans son candidat

04 Juil 2018
523 times

En conférence de presse hier, à son siège sur la Vdn, le comité directeur du Parti démocratique sénégalais a dénoncé, «une véritable déclaration de guerre» de la part du pouvoir en place, suite au rejet de la demande d’inscription de leur candidat, Karim Wade, à la prochaine élection présidentielle.

Le comité directeur du Parti démocratique sénégalais qui a rencontré hier la presse à son siège, a martelé que son candidat Karim Meïssa Wade n’a perdu aucun de ses droits civils, civiques et de famille.  «Il est électeur et éligible, ce que par ailleurs avait confirmé l’ancien garde des sceaux, ancien ministre de la justice, Maître Sidiki Kaba» a déclaré le secrétaire général adjoint du Pds Oumar Sarr qui livrait le message contenu dans la déclaration liminaire. «Le Parti démocratique sénégalais (Pds) considère que les violations répétées de la Constitution, des lois et des règles de notre démocratie constituent une véritable déclaration de guerre», a dénoncé le maire de Dagana.

Le Pds rappelle que son candidat, Karim Meïssa Wade, qui jouit de tous ses droits civils, civiques et de famille, réunit toutes les conditions de l’article 28 de notre Constitution pour participer à la prochaine élection présidentielle. «La commission administrative du Koweït n’a notifié à Karim wade aucun rejet, refus d’inscription ou radiation, au contraire, c’est un récépissé qui lui a été délivré le 16 février 2018, confirmant ainsi son inscription sur la liste électorale», a soutenu Oumar Sarr. Dans ces conditions, a-t-il renchéri, « l’administration, (la commission administrative siégeant à l’ambassade du Sénégal au Koweït ou les services centraux du ministère de l’intérieur), est forclose à la date du 02 juillet 2018 à évoquer le rejet d’une demande d’inscription sur la liste électorale, matérialisée depuis le 16 avril 2018 et qui est devenue définitive ».  Mieux, «la commission, agissant hors délai, est irrecevable et n’a aucune compétence pour procéder à la modification, au changement de statut ou à la radiation de Karim Wade du fichier électoral, la révision du fichier électoral étant terminée depuis le 30 avril 2018 ».

Selon Oumar Sarr, Karim Wade n’a reçu aucune notification d’une modification de son statut comme la loi l’exige. C’est pourquoi le Pds et son candidat Karim Wade continuent sereinement de préparer l’élection présidentielle du 24 février 2019». Oumar Sarr a rappelé que le ministère de l’Intérieur ne peut ni ajouter, ni modifier, ni supprimer une inscription, encore moins interpréter une décision de justice. «Karim Wade, candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) à l’élection présidentielle de 2019 est donc définitivement inscrit sur la liste électorale. Il dispose d’un récépissé en bonne et due forme délivré par la commission administrative du Koweït. Il n’a, et ne peut, ni être omis ni radié du fichier électoral. Même en faisant du «Maa Tay» Macky Sall ne peut retirer son nom du fichier électoral», a-t-il appuyé. Le Parti démocratique sénégalais a aussi averti qu’il n’acceptera pas qu’une élection soit organisée sans son candidat désigné, Karim Meïssa Wade.

Amadou DIOP

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.