banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Réactions des acteurs politiques après le rejet du recours en annulation de la loi sur le parrainage

06 Juil 2018
512 times
Réactions des acteurs politiques après le rejet du recours en annulation de la loi sur le parrainage Photo d'archives

Abdou Mbow, député de la mouvance présidentielle : « C’est une loi conforme à la Constitution »
Pour le député Abdou Mbow, par ailleurs vice-président de l’Assemblée nationale, la décision du Conseil constitutionnel de rejeter le recours en inconstitutionnalité de la loi sur le parrainage de l’opposition n’est pas surprenante.

«Nous qui avons voté cette loi, nous l’avons votée en toute responsabilité. C’est une loi conforme à la Constitution», a déclaré Abdou Mbow. Il a ajouté que l’opposition voulait juste gagner du temps dans sa démarche. «On a commencé, de notre côté, à collecter des parrains depuis que la loi a été votée. Nous n’allions pas perdre du temps à faire du dilatoire, des conférences de presse comme l’opposition. Nous avons travaillé à cela depuis longtemps et le moment venu, nous allons déposer au niveau du Conseil constitutionnel», a-t-il fait comprendre.

Amadou DIOP

Moustapha GuirassyMOUSTAPHA GUIRASSY, DÉPUTÉ NON-INSCRIT : « NOUS ALLONS PARLER AUX POPULATIONS »
«Nous avons fait ce recours parce qu’il fallait le faire, il fallait être républicain jusqu’au bout, pour montrer à l’opinion, à nos militants, aux Sénégalais que les voies républicaines ont été toutes utilisées », a d’emblée indiqué le député Moustapha Guirassy, leader du parti Sénégalais unis pour le développement (Sud). Il a renchéri, «c’est une décision qui vient confirmer le regard, malheureusement très négatif, que nous avons du Conseil constitutionnel. Mais en réalité on savait qu’il y a avait une instrumentalisation de la justice». Le Conseil constitutionnel, compte tenu de ce qui s’est déroulé, ne s’est jamais prononcé en faveur de l’opposition de façon tout à fait juste. « Tout cela est regrettable. Tout est fait pour éliminer tout simplement les candidats qui seraient gênants», a-t-il regretté. «Maintenant, le mot d’ordre est d’aller sur le terrain et toujours en républicain pour parler aux populations qui n’ont pas l’information qu’il faut. Tout cela est fait dans le cafouillage. Il s’agira de travailler à les sensibiliser, à les protéger, à recueillir le maximum de signatures», a-t-il indiqué.

A. DIOP   

PR ISSA SALL, DÉPUTÉ ET LEADER DU PUR : « NOUS SOMMES DÉÇUS »
Interrogé sur le rejet du recours en inconstitutionnalité de la loi sur le parrainage, le député et leader du Parti de l'unité et du rassemblement (Pur), Pr Issa Sall a indiqué : «il est clair que nous sommes déçus de la décision du Conseil constitutionnel, nous ne sommes pas surpris ». « La décision du Conseil constitutionnel étant sans appel,  ce projet va malheureusement devenir une loi quand le président de la République l’aura promulguée. Il n’y pas mal d’arguments que nous avions invoqués mais bon, les membres de ce conseil ont pensé que ce n’était pas quelque chose qui pouvait passer. Je pense dans deux ou trois jours, il deviendra une loi. Cela veut dire que le président qui avait demandé la chose de façon urgente va très rapidement, s’il ne l’a pas déjà fait aujourd’hui, peut-être demain, la promulguer». Mieux, «la promulgation sera immédiatement suivie de la publication qui en fera une loi. Soit vous voulez aller aux élections, vous allez trouver des parrains  ou bien vous ne voulez pas chercher des parrains, vous n’irez pas aux élections», a-t-il éclairé. « Au Pur, on n’a pas ce problème, on a été très clair, dès le départ. Maintenant que le parrainage est là, nous allons chercher les 60.000 ou 70.000 parrains pour aller à l’élection présidentielle », a-t-il assuré.

Amadou DIOP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.