banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Conflit israélo-palestinien : Un collectif de solidarité prône une solution à deux Etats

13 Juil 2018
816 times

Le collectif de solidarité Sénégal-Palestine, par la voix de son coordonnateur, Madièye Mbodj,  estime que, dans l’intérêt de la justice, de la paix, seule la solution à deux Etats peut constituer une solution durable au conflit israélo-palestinien.

Pour le collectif, dans l’intérêt de la justice, de la paix, de la crédibilité de l’Onu et du droit international, du respect de la démocratie et de la dignité humaine, du dialogue fécond des religions et de la fraternité universelle, seule la solution à deux Etats peut constituer une solution durable au conflit israélo-palestinien. « Une telle solution exige incontestablement l’établissement d’un Etat de Palestine viable, indépendant, libre et démocratique, avec Jérusalem-Est comme capitale, dans les frontières de 1967 garanties par les Nations Unies», a-t-il souligné dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Le collectif de solidarité au peuple palestinien se prononçait en réaction à la sortie dans les colonnes du journal L’Enquête, d’Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministre israélien des Affaires étrangères «accusant avec insistance les combattants palestiniens de «terrorisme» et de « provocation délibérée».

Le collectif a informé en outre que les populations civiles de Gaza qui ont déclenché depuis le 30 mars dernier «la Grande marche du retour» sont systématiquement massacrées par les snippers et les drones de l’armée sioniste, occasionnant ainsi des centaines de morts et des milliers de blessés alors qu’ils font face les mains nues, avec pour seules armes, des lance-pierres et des cerfs-volants afin de retrouver leur terre et leurs foyers spoliés et occupés par Israël depuis 70 ans ».  Madieye Mbodji et les autres soutiens du peuple palestiniens rappellent que le secrétaire général et l’Assemblée générale des Nations-unies ont condamné «la répression disproportionnée et barbare pratiquée par Israël contre les populations civiles de Gaza». Ils demandent la conduite d’une enquête internationale indépendante. Le collectif de solidarité Sénégal-Palestine a défendu, sur un autre plan, que la décision de transfert de l’ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, prise par le président Donald Trump, viole allégrement les résolutions des Nations-unies, notamment la Résolution 476 du Conseil de sécurité du 30 juin 1980 déclarant nulle et non avenue la décision d'Israël de modifier le statut de la ville sainte.

Il rappelle que cette décision est considérée comme «une violation du droit international», ce au lendemain de la proclamation unilatérale par l’Etat sioniste de «Jérusalem réunifiée» comme «capitale éternelle et indivisible du peuple juif et de l’Etat d’Israël ».

Pour le tout, «aujourd’hui, la volonté ouvertement affichée par Benyamin  Netanyahou, avec le soutien sans fard de Donald Trump, de coloniser toute la Palestine en ne laissant qu’une portion congrue aux Palestiniens au nom du projet d’un « Grand Israël », vise à jeter à la mer tout projet d’établissement d’un Etat de Palestine viable et indépendant, avec Jérusalem-Z Est comme capitale», a-t-il alerté dans le document reçu.

Amadou DIOP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.