banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Marche pacifique : L’opposition veut une liberté à la candidature à la présidentielle

15 Juil 2018
495 times
Marche pacifique : L’opposition veut une liberté à la candidature à la présidentielle Crédit photo : Ndèye Seyni Samb / © Le Soleil

Les acteurs politiques, citoyens, syndicaux… regroupés autour du Front national de résistance ont organisé une marche pacifique, hier, pour réclamer plus d’équité devant la justice, de transparence électorale, de liberté de participation de toutes les candidatures à la prochaine présidentielle…

Composée majoritairement de jeunes et de femmes, l’opposition a marché, hier, le long des allées du Centenaire, sur le boulevard Général De Gaulle jusqu’à la place Doudou Ndiaye Rose, devant la Rts. Et les slogans, pour la plupart hostiles au régime en place, n’ont pas manqué.  Les manifestants ont scandé : «oui à un processus électoral transparent, non à la détention de Khalifa Sall». Ils ont dénoncé «une gestion sombre et tortueuse». Ils disent être convaincus que «le peuple debout vaincra».

Ainsi, à leur arrivée à destination, leur porte-parole, le Pr Issa Sall, a rapporté, au nom de la conférence des présidents, que le Sénégal, seul pays africain à avoir connu des alternances démocratiques, est en train de sombrer tristement dans l’autoritarisme et la dictature. «Le front fustige l’appel au dialogue maquillé sur le processus électoral qui n’avait que l’objectif de faire passer le parrainage dont le seul but est d’écarter de potentiels candidats qui pourraient valablement faire face au président Macky Sall. Il a condamné une précipitation dans la signature des contrats des compagnies pétrolières car c’est presque « une lapidation de nos ressources». «Le Front demande l’arrêt immédiat de cette justice à multiples vitesses tendant à condamner injustement l’honorable député maire Khalifa Ababacar Sall et demande sa libération immédiate et l’application de l’arrêté rendu par la Cedeao », a dit le Pr Sall. Le porte-parole demande au ministère de l’Intérieur de cesser le tripatouillage du fichier électoral tendant à invalider l’inscription de Sénégalais comme Karim Meissa Wade, mais de prendre en compte de toutes les candidatures à l’élection présidentielle», a-t-il défendu. Le professeur Issa Sall a aussi fait savoir que le Front demande la désignation d’une autorité consensuelle pouvant prendre en charge la prochaine élection présidentielle. «Il interpelle l’Etat sur la situation de l’éducation et demande une saine politique de santé issue de la Cmu, une solution au récurrent problème d’accès à l’eau», a-t-il dit.

Amadou DIOP

Last modified on dimanche, 15 juillet 2018 10:32
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.