Print this page

Aminata Touré aux jeunes de l’Apr : « Coupler le parrainage à l’animation du parti »

17 Juil 2018
1717 times

Pour mieux expliquer les raisons de l’institution du parrainage et sa pertinence, Aminata Touré demande aux jeunes de la Cojer de descendre sur le terrain.

« Il faut coupler le parrainage à l’animation du parti. Nous voulons, dès qu’on donne le coup d’envoi, réussir le pari de la collecte de signatures en une semaine de présence sur le terrain», a déclaré Mme Aminata Touré, chargée du pôle mobilisation et parrainage de l’Alliance pour la République (Apr).

Elle rencontrait les jeunes de l’Alliance pour la République, au Cices. Selon l’Envoyée spéciale du chef de l’Etat, « il faut occuper l’espace et rien que l’espace. Mais, avant de le faire, il faut attendre que le ministre de l’Intérieur publie un arrêté, expliquant le contenu de la fiche de parrainage ». « On ne peut pas parrainer deux fois », a précisé l’ancien ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

A en croire la chargée du Pôle « mobilisation et parrainage » de l’Apr, si le président avait pris simplement son téléphone pour obtenir 65.000 signatures, il aurait dépassé largement le nombre fixé.

« Soyez dans les débats, à la pointe du combat et aux avant-postes », a dit Aminata Touré. Car, depuis 2012, le chef de l’Etat a remporté toutes les batailles électorales. Poursuivant, elle a déclaré qu’un parti qui contrôle 85% des maires ne peut pas avoir peur de l’opposition. Aussi, a-t-elle invité les jeunes à assumer pleinement leur rôle pour mieux recevoir le témoin. Avant de soutenir qu’un programme de collecte des signatures sera peaufiné dans les jours à venir, sans entrer dans les détails. L’Envoyée spéciale du chef de l’Etat a désapprouvé la position de ceux qui lisent le parrainage sous le prisme déformant de l’anti-démocratie. Mieux, pour elle, la redevabilité n’a rien à voir avec l’acharnement politique. Aminata Touré voit donc, à travers ces deux principes, une manière d’utiliser un filtre et une façon de bien gérer les ressources du pays. Mme Touré est formelle : «ce que Macky Sall a réalisé dans ce pays, aucun de ses prédécesseurs ne l’a fait. Nous devons l’expliquer dans les écoles, dans les universités».

De son côté, la coordonnatrice, Thérèse Faye Diouf, a déploré l’attitude déstabilisatrice de l’opposition, qui est assoiffée de pouvoir.

Serigne Mansour Sy CISSE

Rate this item
(0 votes)