banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

ELEVAGE : Vers l’introduction de trois technologies transférées du Niger

02 Jan 2016
2135 times

"Mercredi dernier, quarante représentants de l’Association nationale des producteurs du bétail et de la viande au Sénégal (Anprobvs), du fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (Fndaps), de la direction nationale de l’élevage ont participé à une rencontre sur le transfert de technologies innovantes du Niger vers le Sénégal.

Selon Jean Charles Faye, directeur exécutif du Fndaps, cet atelier vise à partager les informations recueillies et les choix opérés par la mission sénégalaise  de retour du Niger avec les professionnels du bétail et de la viande pour procéder ensemble à l’identification des acteurs bénéficiaires mais aussi des sites d’accueil.« Pour être efficace, la mission a retenu l’introduction de trois technologies transférées du Niger que sont : le broyeur fourrager pour la fabrication de blocs nutritionnels densifiés, le Kilichi ou viande séchée, la chèvre rousse  Maradi», a-t-il annoncé.

Mamadou Niang, représentant le directeur national de l’élevage a expliqué la nécessité de l’introduction du broyeur fourrager au Sénégal où l’alimentation du bétail se compose de plusieurs éléments distincts mais complémentaires. « Avec ce broyeur, tous les éléments nutritifs sont condensés dans un bloc nutritionnel complet pour bien nourrir le bétail. Sachant que les professionnels de la viande au Sénégal souffrent beaucoup des pertes liées à un manque de possibilités de conservation efficace  à moindre coût », a déclaré Mamadou Diop. Selon lui, en formant les professionnels de la viande au Sénégal sur les techniques du « kilichi » ou viande séché ; ce sera un bond qualitatif effectué dans le sens d’augmenter de la valeur ajoutée à leurs activités dans la boucherie. « Si nous ajoutons à ces deux technologies l’introduction d’une race de chèvre rousse de Maradi, très résistante aux exigences climatiques du Sahel et dont la reproduction est rapide avec une naissance régulière de trois cabris par portée, une production laitière potentielle de trois litres par jour et offrant une des peaux de chèvre les mieux vendus ; nul doute que notre élevage va se porter mieux », a-t-il confié.

Ayant bien compris les enjeux de développement durable de leurs activités, Doudou Fall, président de l’Association nationale des producteurs de bétail et de la viande au Sénégal, a soutenu que ce transfert de technologies entre deux pays du Sahel est bénéfique. « Avec le kilichi, nous allons régler quasi totalement le problème de conservation de la viande dans tous les départements du Sénégal, zones de commercialisation ou de production », a-t-il indiqué. Doudou Fall estime qu’en accentuant la lutte contre le vol de bétail, source principale de l’abattage clandestin, l’introduction de ces technologies au Sénégal en 2016 devrait aider le secteur de l’élevage  à être parmi les leviers qui tirent la croissance dans le pays. « D’ailleurs, pour l’introduction de la chèvre rousse Maradi, les professionnels s’engagent  à payer personnellement leurs sujets », a-t-il déclaré.

Mbaye BA


Last modified on samedi, 26 mars 2016 20:56
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.