banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Salinité, froid, chaleur et toxicité ferreuse : Africa Rice présente de nouvelles variétés de riz tolérantes

23 Jui 2016
1668 times

Le Centre du riz pour l’Afrique ou Africa Rice a organisé, hier, une journée « Portes Ouvertes » qui a permis à plus de 70 participants de découvrir les champs d’expérimentation de cette institution internationale de recherches agricoles, situés à Ndiaye, dans le département de Dagana.

Cette visite guidée de la ferme de Ndiayes a permis aux chercheurs Koffi Djaman, Raafat Al Namaky, Baboucar Maneh, Kofi Bimpong, d’expliquer aux représentants des organisations paysannes, des services de la Saed, de l’Isra, aux ingénieurs agronomes, techniciens supérieurs en agriculture, aux professeurs de l’université Gaston Berger et de l’Ucad, aux exploitants de parcelles rizicoles du delta et de la vallée du fleuve Sénégal, les nouvelles technologies déjà mises au point par cette institution de recherches agricoles, les activités de recherches en cours. 

Kabirou Ndiaye, Mandiaye Diagne et leurs invités ont discuté des axes de collaboration de Recherche/Développement rizicole. Les visiteurs ont été impressionnés par la vitrine des variétés prometteuses, composée de parcelles de démonstration des variétés homologuées et autres variétés en cours d’homologation.

Selon les explications des Dr Kabirou Ndiaye et Baboucar Maneh, développées par Omar Ly, Mel Valere, ces nouvelles variétés « Arica-Advanced Rice For Africa », différentes des variétés « Nerica-Nouveau Riz pour l’Afrique », sont des variétés de semences de riz, à haut rendement, sélectionnées par Africa Rice et ses partenaires dont certaines seront bientôt homologuées au Sénégal. Ce sont des variétés tolérantes à la salinité, au froid, à la chaleur et à la toxicité ferreuse.

Baboucar Maneh indique que ces variétés Arica, déjà homologuées dans certains pays de la sous-région, pourraient être cultivées au Sénégal, après une bonne campagne de confirmation. Ces nouvelles lignées à haut rendement peuvent être semées dans les régions de la Casamance, à Fatick, Nioro, dans le cadre des cultures de bas-fonds, des cultures sous-pluies, des cultures de contre-saison chaude et froide (tout dépend des caractéristiques des 16 variétés Arica).

Le chercheur Mandiaye Diagne, organisateur principal de cette rencontre a réitéré l’engagement d’Africa Rice et de ses partenaires, à sélectionner régulièrement des variétés de semence de riz très performantes qui permettront aux paysans africains de produire du riz de très bonne qualité, capable de concurrencer le riz importé. Il a rappelé que le riz importé de mauvaise qualité, a été suivi de près dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest, attirant l’attention du conseil des ministres d’Africa Rice et de ses partenaires au développement, sur les implications de telles exportations massives de riz de mauvaise qualité dans les trois principaux canaux du secteur rizicole en Afrique (marché mondial, santé publique, ambitions d’autosuffisance en riz des gouvernements africains). 

Sous la direction du Dr Koffi Bimpong, le laboratoire de biotechnologie a pu mettre en place des lignées tolérantes aux stress abiotiques (Froid, Salinité) et biotiques (l’égrainage facile, pyriculariose) avec comme donneurs ou parents récurrents des variétés très adaptées aux conditions environnementales locales (Nerica, Sahel 108, etc.) et en utilisant les outils moléculaires. Les différentes lignées mises en place par Africa Rice à Ndiaye, sont testées dans différents environnements en Afrique subsaharienne et aux différents stades (plantule et reproductif). Dr Koffi Bimpong et ses proches collaborateurs ont formé 10 doctorants, une cinquantaine d’étudiants en master, licence et autres employés des centres nationaux de recherche agricole.

Mbagnick Kharachi DIAGNE

Last modified on jeudi, 23 juin 2016 15:23
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.