banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Adaptation de l’agriculture aux aléas climatiques : L’Afrique veut limiter les émissions de gaz à 1,5 degré Celsius

01 Oct 2016
1524 times

Limiter les émissions de gaz à effet de serre à 1,5 degré Celsius d’ici à 2020, grâce à une séquestration du carbone dans le sol. Tel est l’engagement pris par les Etats africains au terme de la rencontre de haut niveau sur l’agriculture en Afrique, organisée par « Initiative adaptation de l’agriculture africaine (Aaa) », à Marrakech, en prélude au sommet de la Cop 22.

Marrakech : L’adaptation de l’agriculture africaine face aux aléas des changements climatiques a été la principale problématique qui a retenu l’attention des Etats d’Afrique à l’occasion de la rencontre de haut niveau sur l’agriculture que vient d’abriter le royaume chérifien. Pendant deux jours durant, des ministres de l’agriculture, des chefs de délégation et de gouvernement, ainsi que des membres de la société civile et les partenaires techniques et financiers et autres bailleurs de fonds ont échangé, à Marrakech, sur les enjeux d’une agriculture plus intelligente et durable en Afrique. Organisée sous l’égide de l’Initiative adaptation de l’agriculture africaine, triple A, la rencontre a débouché sur un engagement des Etats africains de faire en sorte que la séquestration du carbone dans le sol puisse accompagner le développement du secteur agricole en Afrique, entre autres volets à défendre lors de la prochaine rencontre de la Cop 22, prévue en novembre prochain en terre marocaine. Dans une déclaration, lue par le ministre de l’Agriculture de la Guinée, Mme Jacqueline Sultan, il a été annoncé cette volonté de l’Afrique de limiter les émissions de gaz à effet de serre à 1,5 degré d’ici à 2020. Une opération que l’Afrique veut réussir à travers des projets de séquestration de carbone dans le sol.

« C’est la voie indiquée pour parvenir à une agriculture durable et réduire les effets des changements climatiques sur le secteur agricole en Afrique », a souligné Mme Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des Productions animales du Sénégal, au nom du Sénégal. Venue représenter le gouvernement du Sénégal à cette rencontre, Mme Ndiaye a insisté sur l’engagement du Sénégal à transformer son agriculture.
« C’est l’un des axes majeurs du Plan Sénégal émergent (Pse) qui se traduit, sur le terrain, par la mise en œuvre du Pracas », a indiqué la ministre. La rencontre de Marrakech a insisté aussi sur la nécessité de renforcer le poids de l’Afrique durant la Cop 22 à travers une réponse commune sur les enjeux de financement de l’agriculture et de la mise en œuvre des accords de Paris (Cop 21) pour aider le secteur de l’agriculture africaine à faire face aux effets des changements climatiques. L’accompagnent du secteur privé dans le financement de l’agriculture en Afrique, l’accès aux fonds privés et aux fonds climat tout comme la réhabilitation des terres arables et l’adoption des politiques intégrées capables de préserver les écosystèmes tout en améliorant les capacités et la résilience des petites exploitations familiales ont été également des volets pris en compte dans la Déclaration de Marrakech au terme de la rencontre. Des aspects que l’Afrique compte défendre à l’occasion de la Cop 22, prévue en novembre prochain au Maroc. 

De notre Envoyé spécial, Seydou P. SADIO

Last modified on samedi, 01 octobre 2016 12:18
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.