banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Conférence internationale sur les Odd : Plaidoyer pour l’utilisation des données statistiques dans les prises de décision

14 Oct 2016
630 times
Conférence internationale sur les Odd : Plaidoyer pour l’utilisation des données statistiques dans les prises de décision Directeur général de (Ansd), Aboubacar Sedikh Bèye.

Le 25 septembre 2015, après l’échéance des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd), l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait un ensemble d’objectifs de développement durable pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous dans un nouvel agenda de développement durable appelé Objectifs de développement durable (Odd). Au nombre de 17, chaque objectif a des cibles à atteindre pour les 15 prochaines années. Dans la foulée de l’adoption de ces Odd, le Partenariat mondial pour les données du développement durable (Global partnership for sustainable development data (Gpsdd) a été lancé. Il s’agit d’un réseau de plus de 150 partenaires du secteur privé, de la société civile, des représentants de gouvernement et d’organisations internationales, œuvrant à la construction d'un environnement favorable pour la production de données en soutien aux politiques de développement durable.

Le Sénégal fait partie des premiers pays africains ayant adhéré au Gpsdd en septembre 2015 avec le Kenya. L’un des objectifs du Gpsdd est d’appuyer les pays à développer et à mettre en œuvre une feuille de route, impliquant différentes parties prenantes, pour exploiter la révolution des données pour le développement durable. Dans ce sens, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), en collaboration avec l’Initiative prospective agricole et rurale (Ipar) et la Direction générale de la planification et des politiques économiques (Dgppe), a organisé, les 12 et 13 octobre, une conférence internationale sur les Objectifs de développement durable (Odd) avec comme thème : quel agenda pour le Sénégal ?

Ces feuilles de route sont définies à partir des priorités nationales, en cohérence avec les politiques de développement. Avant le Sénégal, différents pays membres du Gspdd comme la Colombie, la Sierra Leone, la Tanzanie et le Kenya ont organisé des rencontres de ce genre. L’objectif est d’avoir une meilleure compréhension des défis et opportunités pour la mise en œuvre des Odd, en lien avec les données, de partager les expériences et leçons tirées d'autres pays pour appuyer le Sénégal dans ses efforts de mise en œuvre et de suivi des Odd, de développer des partenariats pour stimuler l’innovation dans la production et l’utilisation des données, de promouvoir l’intégration des Odd dans les politiques nationales de développement et montrer l’importance des données dans la prise de décision. La finalité est de faire en sorte que le Sénégal dispose d’un « bon agenda qui lui permettra, dans les 15 années à venir, d’atteindre tous les Odd, mais une bonne partie afin d’avoir, avec l’aide des différents partenaires, des résultats satisfaisants en 2030 », a le Directeur général de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) Aboubacar Sedikh Bèye.

Il a ajouté que l’Ansd souhaite faire en sorte que toutes les prises de décision des autorités qu’elles soient gouvernementales, du secteur privé, de la société civile ou du monde de l’entreprise, soient fondées sur des chiffres, c’est-à-dire les statistiques produites par l’Ansd ou alors les chiffres produits par le secteur privé et les Ong.

Cette rencontre a réuni des experts du gouvernement, des organisations sous-régionales et internationales, des organisations de la société civile, de la recherche et du secteur privé.

Elhadji Ibrahima THIAM

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.