banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Campagne agricole 2016-2017 : Près d’un million de tonnes d’arachide produites cette année

21 Avr 2017
822 times

Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck, lors de la session ordinaire du Conseil économique, social et environnemental (Cese), a déclaré que le Sénégal a pu obtenir cette année 991 475 tonnes d’arachide.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck, a déclaré que, lors de la session ordinaire du Conseil économique, social et environnemental (Cese), le Sénégal a pu obtenir, cette année, 991.475 tonnes d’arachide. Il a fait savoir que dans le Plan Sénégal émergent, on vise à l’horizon 2017, un million de tonnes d’arachide avec 100.000 tonnes exportées chaque année. «L’an passé, on était à 1 million 50.000 tonnes et l’on avait exporté 345.000 tonnes. L’objectif est donc atteint avant échéance. Cette année, nous avons pu obtenir 991.475 tonnes. C’est le chiffre définitif. La campagne se poursuit encore et nous sommes actuellement à 229.000 tonnes exportées. Par conséquent, si nous faisons la moyenne des deux dernières années, nous avons un volume de production qui est supérieur à 1 million de tonnes », a-t-il fait comprendre. En sus, «la moyenne nous permet aussi, en termes de volume d’exportation, de constater que nous sommes à 287 mille tonnes, un niveau jamais égalé dans notre pays. «Et l’on avait un objectif de 100.000 tonnes.

Par conséquent, il est autorisé de dire, avec force et conviction, que la filière arachidière sénégalaise est loin d’être en déclin. Elle n’est pas en régression, cette filière. Elle est plutôt et surtout en renaissance », a-t-il insisté. Il faut donc, a-t-il poursuivi, tout faire pour qu’il y ait une bonne corrélation entre les prix et les revenus. «Et cela passe par une commercialisation efficace, d’où l’importance du thème qui nous réunit, aujourd’hui», a-t-il remarqué.

Pour la qualité des semences, il a fait comprendre qu’on en parle beaucoup. Avant d’alerter : « mais de quelle semence parlons-nous ? On utilise, au Sénégal, 125.000 tonnes de semences. Les 75.000 tonnes constituent le circuit officiel et les 50.000 tonnes constituent le marché parallèle. Pour cela, lorsque nous disons que les semences ne sont pas de bonne qualité, nous devons dire celles de quel circuit s’agit-il. En ce qui concerne le circuit officiel, nous disons, sans détour, que les semences sont de bonne qualité parce qu’avant de les mettre à disposition du monde rural, lorsqu’il s’agit de semences écrémées, elles sont vigoureusement contrôlées, selon les critères scientifiques », a assuré le ministre.

Quant à l’ouverture du marché qu’il a qualifié d’«un autre acquis important», le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural a indiqué que nous ne sommes pas d’avis que cela dérègle le marché. « Il n’y a, aujourd’hui, que six pays à travers le monde qui sont autorisés à vendre leur arachide en Chine. Il y a donc un exploit diplomatique et scientifique de notre part pour intégrer le marché chinois. Et l’intégration du marché chinois, c’est un acquis important parce que cela nous permet de lutter contre l’étroitesse du marché en multipliant le nombre de demandeurs de notre arachide. Aujourd’hui, nous avons une demande qui est largement supérieure à l’offre grâce à cette ouverture. C’est pourquoi le Sénégal ambitionne de produire plus d’un million de tonnes d’arachide », a-t-il annoncé.

5 milliards de FCfa injectés dans la reconstitution du capital semencier
Pour la reconstitution du capital semencier, il a informé que le gouvernement du Sénégal injecte, chaque année, 5 milliards de FCfa. Aussi, a-t-il indiqué, pour cette campagne, nous serons à 55.000 tonnes de semences certifiées, contrairement aux 6.000 tonnes en 2012, et à 20.000 tonnes de semences écrémées contre 69.000 tonnes en 2012. «Notre ambition, c’est de tout faire pour supprimer les semences écrémées parce que les semences certifiées nous permettent d’avoir une augmentation de rendement pouvant varier de 20 à 40 %. Les semences certifiées constituent donc un facteur de dopage de la productivité arachidière sénégalaise. Nous avons aussi créé 12 nouvelles variétés d’arachides qui ont un potentiel de 3,5 tonnes à l’hectare à 4 tonnes à l’hectare. Cela va changer la carte variétale de notre pays », a soutenu le ministre. Il a enfin fait savoir qu’aujourd’hui, le Sénégal est le premier pays exportateur d’arachide en Chine, après deux ans de présence sur ce marché.

Amadou DIOP

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.