banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Produits agricoles et agroalimentaires : Des acteurs de la sous-région veulent booster les échanges

12 Mai 2017
358 times

Des délégués de 17 pays membres du Cilss et de la Cedeao composés de représentants de réseaux d’organisations de producteurs, d’opérateurs privés etc. sont en conclave, à Dakar. Ils veulent développer davantage les échanges des produits agricoles et du bétail dans la sous-région.

Le Sénégal abrite, depuis avant-hier, la Conférence régionale sur les opportunités d’échanges de produits agricoles et agroalimentaires dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest (Corpao). Cette année, le thème retenu est : «Rôle des centres d’arbitrage, de médiation et de conciliation et le recours à ces instruments par les opérateurs économiques privés ». L’objectif de cette rencontre sous-régionale, c’est de renforcer le fonctionnement des marchés pour développer les échanges de produits agricoles et du bétail. C’est aussi une occasion pour mettre en réseaux les opérateurs afin qu’ils puissent nouer des relations d’affaires. « Il est nécessaire de faire connaître ce qui existe comme opportunité dans nos pays respectifs. Il faut aussi faire en sorte que ceux qui ont en charge ce commerce puissent se connaître, nouer des contacts et entrer en relation au moment opportun. Il y a des opérateurs qui viennent du Tchad, du Mali, du Niger, du Ghana, de la Mauritanie, du Togo, etc. A notre niveau, nous essayons promouvoir ce genre de rencontres parce que les acteurs n’ont pas toujours l’opportunité de le faire », a indiqué Moussa Cissé, coordonnateur du Programme régional appui-accès aux marchés (Pra-accès aux marchés) du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel(Cilss).

L’édition 2014, à Abidjan, avait permis à beaucoup d’opérateurs d’investir dans l’« Athiéké ». Et depuis lors, les opérations commerciales de ce produit en provenance de la Côte d’Ivoire vers les pays du Sahel se sont accentuées. Toutefois, a relevé M. Cissé, même si les échanges se portent bien, ils ont quelques soucis sur le plan de la sécurité. « Avant, c’était plus aisé de se déplacer de Ndjamena à Bamako, de Bamako à Dakar ou encore de Dakar à Abidjan. Aujourd’hui, l’insécurité freine les mouvements des populations. Nous travaillons actuellement sur la question du paiement parce qu’il n’est plus sûr pour les opérateurs économiques de voyager avec de l’argent dans des sacs d’un pays à un autre comme par le passé. On doit se moderniser avec les moyens de paiement modernes pour se sécuriser et sécuriser nos biens », a estimé Moussa Cissé.

Pour le directeur général de l’Agence de régulation des marchés(Arm), Amadou Abdoul Sy, cette rencontre est d’autant plus importante « qu’au sein même de nos pays, nous avons des problèmes de connexion entre le commerce moderne et celui des produits agricoles et du bétail.

Le représentant du Cilss au Sénégal, le colonel Aliou Diouf, a mentionné qu’en tant que producteur de produits oléagineux, du lait, de la viande, du poisson et ses dérivés etc., le Sénégal a à gagner de ce réseautage. « Il faut qu’on se prépare à saisir les opportunités d’affaires qui existent dans les autres pays. Le but de l’atelier est de mettre en réseau l’ensemble des acteurs pour des échanges fructueux. C’est à nous de bien faire pour présenter des produits de qualité à nos différents partenaires », a-t-il affirmé.

Ndiol Maka SECK

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.