banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Accès à l’énergie en milieu rural : L’Afd va financer un projet de trois ans dans la région de Saint-Louis

29 Aoû 2017
1113 times

Le programme d’accès à l’énergie dans la région Nord (Paer) est mis en œuvre par le consortium de deux Ong françaises implantées au Sénégal : « Le Partenariat » et le « Geres », avec l’appui de l’Agence régionale de développement (Ard). Il permettra de résoudre, pendant trois ans (2017-2019), les problèmes d’accès à l’énergie dans les zones rurales de la région de Saint-Louis. Ce projet est financé par l’Agence française de développement (Afd).

Le lancement de ce projet s’est déroulé en présence de Ousmane Sow, Directeur général de l’Agence régionale de développement (Ard). Au cours de la réunion du comité technique élargie aux responsables des collectivités locales et à certains chefs de services régionaux de l’administration déconcentrée, Ousmane Sow a précisé que ce programme prend sa source dans le contexte énergétique de la région Nord.  « Nous devrons évaluer les zones où il manque de l’énergie », a-t-il lancé.

En présence du coordonnateur de l’Ong « Le Partenariat », Nicolas Dupuy, de la représentante de Geres (Energie, Environnement, Solidarité), Cécile Henriot, du Secrétaire général du Conseil départemental, Amath Dia, le directeur de l’Ard a rappelé que le problème de l’énergie se pose avec acuité dans cette région à vocation agropastorale où seuls 13% des zones rurales bénéficient de l’électricité contre 29% à l’échelle nationale.

Au-delà de l’accès, a-t-il poursuivi, la question de la qualité du service électrique varie selon les lieux et pèse sur les ménages mais aussi sur les opérateurs économiques, les unités individuelles et industrielles de transformation de produits agropastoraux. Pourtant, la région offre des potentialités énergétiques importantes notamment solaire, éolienne et la biomasse issue des résidus agricoles et des déjections animales très peu exploitées. L’utilisation du charbon de bois, a-t-il souligné, reste importante (plus de 1,2% par rapport à la moyenne nationale) malgré les signaux forts de dégradation de la ressource dans la zone. L’énergie domestique des ménages reste à 85 % d’origine fossile donc non renouvelable.

A en croire Ousmane Sow, ce programme s’inscrit dans les orientations nationales inscrites dans la Lettre de politique sectorielle et dans le Plan Sénégal émergent (Pse). Une loi visant 15% de l’énergie primaire produite d’origine renouvelable -hors biomasse- en 2025, a été adoptée. Le Sénégal s’est engagé fortement dans le développement des énergies renouvelables conformément aux stratégies d’adaptation et d’atténuation aux changements climatiques (Cop 21), a fait savoir le Directeur général de l’Agence régionale de développement.

Lors des échanges, les débats ont tourné essentiellement autour des enjeux et problématiques de développement du secteur de l’énergie, de la nécessité de s’accorder sur la démarche méthodologique et le calendrier d’élaboration du diagnostic énergie, y compris la nature des documents à produire.

A. M. NDAW

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.