banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Loi des Finances : Le budget 2018 accorde la priorité au social

12 Oct 2017
432 times

Dans le projet de loi des finances pour l’année 2018, une priorité est accordée au social. Plus de 426 milliards de Fcfa ont été affectés à ce secteur.

« Budget le plus social de l’histoire du Sénégal », « marqueur social du septennat ». Ces deux expressions suffisent pour comprendre l’orientation de la Loi de finance initiale 2018 : la priorité est au social. A la lecture de ce document, il ressort que 426 milliards de FCfa ont été directement affectés aux questions sociales dont 330,5 milliards de FCfa destinés aux dépenses d’investissement et 95,5 milliards de FCfa aux dépenses de fonctionnement sur un budget arrêté à la somme de 3.709,10 milliards de FCfa. Par rapport à la Loi de finance initiale de 2017, celle de 2018 a donc connu une hausse de 349,2 milliards de FCfa en valeur absolue et 10,4 % en valeur relative. Ce qui fait dire au ministère de l’Économie, des Finances et du Plan que la loi de finances 2018, quatrième budget de mise en œuvre en année pleine du Pse, « constitue un tournant car autant les lois de finances des années précédentes étaient portées par le souci de doter le Sénégal de la base productive sans laquelle aucun développement n’est possible, autant celle-ci érige en priorité l’amélioration du bien-être des citoyens ».

Les 3.709,10 milliards de FCfa se répartissent entre le budget général (3.597,8 milliards de FCfa) et les comptes spéciaux du Trésor (111,3 milliards de FCfa). Ce budget est alimenté par les recettes fiscales à hauteur de 2.211 milliards de FCfa, soit une hausse de 11,3 % par rapport à 2017. Quant aux recettes non fiscales, elles sont estimées à 117 milliards de FCfa, enregistrant ainsi une hausse de 18,9 % en comparaison à 2017. Le reste du budget est constitué des ressources internes à savoir 111,8 milliards de FCfa, en hausse de 14,1% par rapport à 2017 et les ressources externes estimées à 1.158 milliards de FCfa, en hausse de 8,6% par rapport à 2017.

Selon le document, les fondamentaux de la politique budgétaire de l’État ne changent pas. Cette politique reste caractérisée par « un effort d’investissement inégalé dans l’histoire du Sénégal », poursuivant trois objectifs majeurs à savoir rattraper le retard du Sénégal dans la mise en place d’infrastructures structurantes, renforcer le capital humain pour permettre au pays de tirer pleinement profit du dividende démographique et mettre à niveau l’appareil de sécurité et de défense nationales pour garantir la tranquillité des concitoyens dans un environnement géopolitique lourd de menaces. « Un tel effort a pu être financé par une efficacité accrue du système fiscal et douanier, par le dynamisme de notre diplomatie économique et financière, ainsi que par les économies résultant de la rationalisation des dépenses budgétaires », lit-on dans le texte.

Elhadji Ibrahima THIAM

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.