banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Intégration régionale : Dakar accueille une rencontre sur les Btp et les infrastructures les 14 et 15 décembre

04 Déc 2017
531 times

Les investissements étrangers couplés à des financements collaboratifs peuvent apporter les capitaux nécessaires pour financer la construction des infrastructures en Afrique nécessaires à son développement. C’est la conviction de Lynda Aphing Kouassi, du cabinet Kaizene qui organise, à Dakar, après Cape Town, l’année dernière, une conférence sur les Btp et les infrastructures.

Actuellement, le secteur privé joue un rôle crucial dans le développement économique de l’Afrique. Prenant la mesure des enjeux, le cabinet Kaiezene a décidé de jouer sa participation en organisant, les 14 et 15 décembre 2017, à Dakar, la 4e conférence des Btp et des infrastructures.

En prélude à cette conférence, Lynda Aphing Kouassi, du cabinet Kaiezene, a animé, le 29 novembre 2017, une conférence de presse pour expliquer les objectifs de la rencontre. Elle a déclaré que les investissements étrangers couplés à des financements collaboratifs peuvent apporter les capitaux nécessaires pour financer la construction des infrastructures en Afrique. « Aujourd’hui, nous sommes obligés de collaborer pour le développement du continent. En organisant cette conférence, nous voulons mettre l’accent sur l’importance du commerce intra-africain.

La conférence sera un cadre de mise en relation des gens qui, peut-être sans cette tribune, n’auraient pas l’occasion de se rencontrer », a déclaré Lynda Aphing Kouassi. Elle estime que l’amélioration des infrastructures aura des effets bénéfiques sur l’économie par le développement notamment des échanges intra-régionaux. « Si on parvient à avoir des infrastructures de qualité, nous pouvons espérer avoir une croissance sur la durée et le développement du continent. C’est important pour tous de pouvoir jouer un rôle et de ne pas attendre que les institutions étatiques fassent tout le travail.

« Nous apportons notre petite pierre à l’édifice »
A travers notre conférence, nous apportons notre petite pierre à l’édifice en mettant les partenaires, les entreprises, les institutions, les banques, les Pme, les personnes pour s’assurer qu’à travers les infrastructures, on puisse développer les différents secteurs pour notre croissance », a argumenté Lynda Aphing Kouassi. D’où le choix du thème principal de la conférence : « La croissance économique face aux enjeux infrastructurels en Afrique ».

Dans un rapport d’avril 2017, la Banque mondiale indiquait que le Produit intérieur brut par habitant dans la région augmenterait de 1,7% par an si celle-ci rattrapait des pays en développement dans ce domaine. Selon toujours l’institution financière, l’amélioration des infrastructures permettrait d’accroître le Pib par habitant de 2,6% par an.

Sur le choix de Dakar pour abriter la rencontre, elle souligne que le Sénégal déroule depuis plus d’une décennie un vaste et ambitieux programme de construction d’infrastructures pour son développement. « Les financements dans les infrastructures au Sénégal sont extraordinaires », a-t-elle apprécié. Lynda Aphing Kouassi a cité l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio, le pôle de Diamniadio, des centrales pour la production d’énergie. L’année dernière, l’évènement était organisé en Afrique du Sud, précisément à Cape Town, et les deux premières éditions en Angleterre et en Côte d’Ivoire. La conférence est organisée en partenariat avec les ministères des Infrastructures, de la Promotion des investissements, le patronat sénégalais, l’Apix, le Pse, entre autres.

Mamadou GUEYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.