banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Politique économique et sociale : Les partenaires saluent la bonne santé financière du Sénégal

05 Déc 2017
331 times
Politique économique et sociale : Les partenaires saluent la bonne santé financière du Sénégal Crédit photo : Présidence de la République du Sénégal

Le chef de l’Etat a présidé hier un Conseil présidentiel sur la politique économique et sociale. Cette rencontre qui a réuni des membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, des acteurs de la société civile, des élus locaux était une occasion de valider le rapport de synthèse de la Revue annuelle conjointe 2017. Macky Sall s’est félicité des progrès enregistrés par le Sénégal dans la mise en œuvre de la politique économique et sociale.

Le Conseil présidentiel sur la Revue annuelle conjointe s’est tenu hier sous la présidence du chef de l’Etat. Cette rencontre a enregistré la participation de membres du gouvernement, de responsables de services publics, des partenaires techniques et financiers, des acteurs de la société civile, des élus locaux. Elle avait pour objectif de valider le rapport de synthèse de la Revue annuelle conjointe 2017. Selon Macky Sall, d’importantes avancées ont été notées dans la mise en œuvre de la politique économique et sociale. En marquant sa satisfaction, il a appelé le gouvernement à tenir compte des recommandations dans la perspective du Plan Sénégal émergent. Clôturant les travaux, il a souligné l’importance de poursuivre les réformes pour la réussite du Pse. «Le Sénégal reste fortement engagé sur les réformes sans lesquelles le Pse ne sera qu’un vain mot. Le Pse, ce sont les projets-programmes et les réformes. Je suis totalement engagé et le gouvernement avec moi pour qu’on ait les succès escomptés et peut-être pour qu’on puisse arriver à l’émergence avant l’horizon 2035 avec les perspectives qui s’offrent à notre pays », a déclaré le président Sall. Il a tenu à féliciter le Premier ministre, les membres du gouvernement et celui en charge du Pse pour la bonne conduite de la revue. Il affirme que les leçons tirées dans la mise en œuvre des politiques publiques permettra au gouvernement d’apporter des mesures correctives. Il soutient que, de plus en plus, les recommandations sont prises en compte au plan budgétaire. M. Sall dit également noter avec satisfaction les résultats probants déclinés dans la politique macro-économique. Il précise que notre économie affiche de plus en plus un taux de croissance près du seuil de 7%.

Renforcer le développement rural
Ce qui est, à son avis, une tendance réconfortante pour bien entamer la seconde phase du Pse. Ces résultats seraient, selon lui, le fruit d’une bonne dynamique des actions sectorielles et de l’environnement des affaires. Malgré tout, Macky Sall dit être conscient qu’il y a encore des efforts à faire. Le président de la République a saisi cette occasion pour réaffirmer la nécessité de renforcer la politique de développement rural. Pour cela, il entend faire de l’agriculture le moteur. Ce qui passe par la modernisation et la mécanisation. «Si on ne modernise pas l’agriculture, on ne pourra pas attirer les jeunes », a-t-il dit. Dans ce cadre, il affirme que le Programme national d’investissement agricole sera renforcé. Il appelle les investisseurs, le secteur privé à l’accompagner pour lutter contre l’émigration clandestine et pour la promotion de l’emploi des jeunes. Il a, dans la même lancée, rappelé la mise en place d’un fonds pour l’entreprenariat rapide. Il dit espérer que les bailleurs vont suivre et accompagner le gouvernement. Il a ajouté que pour le moment, ce fonds est doté de 30 milliards de FCfa.

Aliou KANDE

REFORME FONCIÈRE : L’IMPLICATION DES POPULATIONS RECOMMANDÉE
Revue Partenaires 2Impliquer les populations et leur faire comprendre l’intérêt d’une réforme foncière. C’est la recommandation faite hier par Macky Sall à l’endroit du gouvernement. Faisant des commentaires sur les travaux de la Revue annuelle conjointe, le chef de l’Etat affirme que tous les points de vue dégagés sont très objectifs. «Nous devons continuer à travailler surtout dans le programme de réformes. Nous sommes d’accord là-dessus. Nous avons déjà entamé certaines réformes. Il y a la réforme foncière », a déclaré le président Sall. Il admet que c’est une réforme difficile. «Il faut la faire avec la pleine participation des populations, l’administration territoriale, les élus. Il faut qu’ils expliquent l’intérêt de valoriser le foncier rural », a ajouté M. Sall, non sans donner la recette pour la réussite de la réforme. «La leçon que je tire est que si nous partons sur de grosses superficies, ça fait peur à tout le monde. Il faut démarrer par de petites superficies raisonnables (500 à 1.000 ha) », recommande Macky Sall. Il n’a pas manqué de donner l’exemple du Mca qui a permis l’aménagement de la cuvette de Ngalenka (Podor). Il soutient que c’est un modèle qui est là. Macky Sall confie que dans le cadre de la réforme foncière, il sera du côté des populations. «Je veux cette réforme pour moderniser l’agriculture. Pour cela, il faut progresser dans le domaine foncier. Je travaillerai avec les élus et les populations. Qu’on évite de politiser les réformes. La société civile peut jouer un grand rôle. Il ne s’agit pas de spolier les populations, mais de valoriser les terres. Il faut un dialogue pour arriver à une bonne réforme foncière », a-t-il dit.

A. K.

DES PROGRÈS VISIBLES SUR LE PLAN SOCIAL
Le Sénégal a enregistré des progrès visibles sur le plan social. C’est la conviction du président Macky Sall. « Au plan social, les progrès sont visibles pour ne pas dire palpables. Le Sénégal prend progressivement son destin en main », affirme-t-il. Selon le chef de l’Etat, le Sénégal a avancé dans l’échelle de l’indice du développement humain. Il cite le programme de bourses de sécurité familiale qui améliore le quotidien des couches vulnérables et qui va toucher 400.000 familles en 2018. Il y a également la Cmu, un programme essentiel, un modèle à partager. Cependant, il plaide pour un système de traçage du malade pour évaluer les prestations, les besoins de financement. Il invite les élus locaux à faire plus pour accompagner l’Etat dans la promotion des mutuelles de santé. Il appelle à poursuivre la cadence pour atteindre la couverture universelle. Macky Sall est convaincu que notre pays doit sortir de l’aide. Pour cela, il plaide pour plus d’efforts dans la collecte des recettes budgétaires, et dans la qualité de son exécution mais également un meilleur investissement pour les populations. Il recommande aussi l’élargissement de l’assiette fiscale. Autre secteur qui a enregistré des progrès selon Macky Sall, c’est celui de l’énergie. Avec l’électricité, poursuit-il, nous avons fait des progrès avec les Ppp (partenariats publics-privés). Sur l’exploitation prochaine du pétrole et du gaz, il confie que c’est maintenant qu’il faut jeter les bases d’une bonne gestion. Malgré les progrès réalisés, il précise que des risques subsistent notamment avec la menace terroriste qui n’épargne aucun pays. Il a par ailleurs rappelé que d’importants chantiers ont été lancés récemment comme l’autoroute Ila Touba, l’équipement du monde rural, le Ter, le parc industriel de Diamniadio.

A. K.

LES PTF SALUENT LA BONNE SANTÉ FINANCIÈRE DU SÉNÉGAL
Revue Partenaires 3Au nom des partenaires techniques et financiers (Ptf), Alberto Virela s’est félicité de l’organisation de la Rac. Selon M. Virela, c’est une initiative qui témoigne de l’engagement du gouvernement à suivre les programmes accomplis dans la mise en œuvre du Pse. Il a saisi cette opportunité pour magnifier la présence massive des Ptf et exprimer leur engagement à accompagner le Sénégal vers l’émergence. «Le Pse a connu un niveau de mobilisation des ressources sans précédent et des avancées notoires au plan économique et social. Les Ptf félicitent le gouvernement pour sa volonté de rendre compte de l’état de mise en œuvre de sa politique globale et sectorielle. Nous saluons l’excellente santé financière du Sénégal», a déclaré M. Virela qui est l’ambassadeur de l’Espagne au Sénégal. Il a également salué les efforts du président Macky Sall pour sa politique de réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité à travers les bourses de sécurité familiale, la Cmu. Au nom du secteur privé national, Baïdy Agne s’est, à son tour, félicité des performances dans la mise en œuvre des politiques publiques. Il n’a pas manqué de plaider pour le paiement de la dette intérieure. Adama Diouf, au nom des associations des élus locaux, juge nécessaire de renforcer les ressources budgétaires allouées aux collectivités territoriales. Pour lui, la Rac constitue une opportunité de faire un plaidoyer notamment sur la fiscalité locale. Au cours de ce conseil présidentiel, des membres du gouvernement ont également pris la parole pour faire l’état des lieux dans leurs départements ministériels respectifs.

Aliou KANDE

PRÉSIDENTIELLE 2019 : LE CHEF DE L’ETAT RASSURE LES PARTENAIRES
Pour l’élection présidentielle de 2019, il n’y a pas de crainte à se faire concernant la bonne gestion des ressources publiques. L’assurance a été donnée hier par le chef de l’Etat. « Pour l’élection de 2019, nous allons demeurer serein et vigilant dans la qualité et l’efficacité de la gestion de la chose publique. Je veillerai à une utilisation optimale des ressources », a-t-il dit à l’endroit des partenaires techniques et financiers. Il appelle tous les acteurs à une mobilisation exceptionnelle et que 2018 soit une année de confirmation de l’élan vers l’émergence. « L’élection présidentielle ne devra pas être un facteur pour ralentir la croissance. Le Sénégal est un pays démocratique avec des élections bien avant l’indépendance (…). C’est une fenêtre qui ne peut pas perturber la projection et la trajectoire définies. C’est cet esprit qu’il faut garder. Nous sommes une démocratie », a rappelé Macky Sall. Se félicitant de l’excellence des relations entre le gouvernement et ses partenaires, il souhaite leur pleine participation à la seconde phase du Pse.

A. K.

Last modified on mardi, 05 décembre 2017 08:53
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.