banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Commercialisation de l’arachide : Sonacos obtient 55 milliards FCfa

28 Déc 2017
892 times
Commercialisation de l’arachide : Sonacos obtient 55 milliards FCfa Photo d'archives

Près d’un mois après l’ouverture de la campagne arachidière, les opérations de collecte démarrent bien pour la Sonacos S.A. Elle a obtenu 100 millions de dollars de Itfc, filiale de la Banque islamique de développement (Bid) garanti par l’Etat, soit 55 milliards de FCfa.

Sonacos S.A. n’a pas attendu le paiement des subventions découlant du protocole Etat-huiliers pour entrer dans la campagne de commercialisation arachidière ouverte depuis le 1er décembre dernier. Les moyens financiers sont disponibles pour atteindre l’objectif de collecte de 250.000 tonnes que s’est fixé la société des oléagineux. Youssou Diallo, le Président du conseil d’administration, a révélé que Itfc, filiale commerciale de la Banque islamique de développement, a consenti à Sonacos Sa un financement garanti par le gouvernement du Sénégal de 100 millions de dollars américains, soit 55 milliards 600 millions de FCfa. Ce financement a été réparti en crédits relais respectivement de « 5 milliards pour Locafrique, 2 milliards à la Bnde, 5 milliards à la Cncas », a-t-il précisé. M. Diallo a salué l’appui du gouvernement, a demandé aux pouvoirs publics d’accompagner la Sonacos S.A. pour l’aider à trouver 10 à 15 milliards de FCfa nécessaires afin de doter la société de machines de dernière génération ». Il indique que ces investissements permettraient d’augmenter les capacités de trituration et de production de tourteaux pour le bétail.

La disponibilité par anticipation de ce financement a permis à la Sonacos, selon Louis Michel Cissé, coordinateur des services achat de graines, de collecter plus de 32.198 tonnes de graines à la date d’hier pour une valeur totale de 7, 641milliards de FCfa. Il a précisé que les factures parvenues au siège s’élèvent à 5,400 milliards de FCfa et les montants effectivement décaissés par Sonacos et payés aux opérateurs sont de 3,777 milliards de FCfa. M. Cissé assure qu’il n’y a pas « de bons impayés et la Sonacos ne doit rien à aucun producteur ou à un opérateur ». La société des oléagineux vise 250.000 tonnes. Quid du taux de l’abattement décrié par certains opérateurs privés stockeurs ? « C’est un décret qui l’organise et c’est le ministère du Commerce qui fait les prélèvements des échantillons pour voir comment séparer la bonne graine de la paille, du sable et des cailloux », a expliqué Pape Dieng, le directeur général de la société. Une fois cette opération effectuée, le service du contrôle économique procède à la pesée en considérant le tonnage livrée et la quantité de paille de sable et de cailloux. Ce qui, selon lui, diminue le tonnage car la Sonacos achète de la graine. Toutefois, la Sonacos S.A. accepte un abattement de 500 kilogrammes composés des impuretés pour 30 tonnes qu’elle considère comme de bonnes graines. Pape Dieng indique que la Sonacos, de concert avec les opérateurs, a revu l’abattement de 1,8 % en lieu et place des 2 %. Il a salué la réussite de la mise en œuvre de la contractualisation qui, précise-t-il, est une préoccupation du gouvernement.

Mamadou Lamine DIEYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.