banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Après le Brexit : La Grande Bretagne veut devenir le premier investisseur au Sénégal

15 Avr 2018
1199 times
George Hodgson, ambassadeur de la Grande Bretagne au Sénégal. George Hodgson, ambassadeur de la Grande Bretagne au Sénégal.

Dans son cycle de conférences « Les vendredis de Supdeco », cet établissement d’enseignement supérieur a organisé, hier, une conférence qui a été animée par George Hodgson, ambassadeur de Grande Bretagne au Sénégal. Traitant du thème sur «l’impact du Brexit», M. Hodgson a indiqué que son pays entend renforcer sa coopération avec le continent africain notamment avec le Sénégal.

La Grande Bretagne sera plus engagée et active dans le continent africain, après le Brexit, a assuré son ambassadeur au Sénégal, George Hodgson. Il animait une conférence dans le cadre du cycle de conférences «Les vendredis de Supdeco», en traitant le thème sur l’impact du Brexit. Mieux, ce pays souhaite être le premier investisseur au Sénégal. «Au Sénégal, nous nous attendons à ce que la Grande-Bretagne devienne, dans les années à venir, le premier investisseur non seulement dans le secteur des hydrocarbures mais aussi grâce à une panoplie d’autres investissements dans l’agriculture, les énergies renouvelables», a déclaré M. Hodgson. «En quittant l’Ue, ajoute-t-il, nous continuerons à offrir aux pays en développement, une trentaine en Afrique dont le Sénégal, un accès à notre marché en franchise de douane ainsi qu’une diminution des tarifs douaniers sur l’exportation ». Il a rappelé que l’Afrique et la Grande-Bretagne entretiennent des liens historiques, linguistiques, institutionnels, culturels et économiques. «La Grande Bretagne est le premier investisseur en Afrique. Nous consacrons plus de cinq milliards d’euros par an à l’aide publique au développement du continent», a affirmé le diplomate. Il a indiqué que le poids démographique de l’Afrique va augmenter et les opportunités seront énormes pour le continent et pour le reste du monde. Dans ce cas, poursuit-il, le commerce sera au cœur du partenariat entre la Grande Bretagne et l’Afrique. George Hodgson a déclaré que son pays a prévu la création de nouvelles ambassades dans le monde et en Afrique ainsi que le renforcement de son corps diplomatique.

Dans sa communication, il est revenu sur le référendum de juin 2016 qui a conduit à la sortie de la Grande Bretagne de l’Union européenne (Brexit). Selon lui, 52 % de la population avaient voté pour quitter l’Ue. M. Hodgson a souligné qu’en mars 2017, le gouvernement a soumis à l’Ue son intention formelle de quitter. Le processus, explique le diplomate, va durer deux ans. Il a indiqué qu’en mars 2019, la Grande Bretagne va quitter l’Ue et qu’un accord a été trouvé pour la période de transition. « Actuellement, la priorité, c’est finaliser l’accord de sortie, faire avancer les négociations sur les relations entre le Royaume-Uni et l’Ue », a indiqué l’ambassadeur. Selon lui, le souhait des autorités britanniques est le succès de l’Ue. «Nous souhaitons que l’Ue soit un succès. C’est dans notre intérêt. En plus, le Royaume-Uni reste et restera un pays européen», a ajouté George Hodgson, en appelant à des relations fortes, ambitieuses dans différents domaines comme la sécurité, le commerce.

Aliou KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.