banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

« Le métier de prêteur dans l’espace et dans le temps » : Hawa Sow questionne les relations entre prêteur et emprunteur

18 Mai 2018
634 times

Dans cet ouvrage de 263 pages, Hawa Sow, Enseignante et Chercheure en Finance, revisite l’histoire du métier de prêteur, analyse son évolution, les pratiques modernes en cours et explique la nature complexe de la relation entre banquier et emprunteur.

« Nous avons tous besoin des prêteurs à certains moments pour acheter de l’argent, à travers un emprunt. Il n’y a souvent pas d’autres alternatives. Nous sommes, malgré nous, des adhérents de plus au système de ‘’monnaiement de la monnaie’’. Mais où peut nous conduire ce système ? Comment influence-t-il la qualité de notre vie de façon directe et indirecte, individuelle et générale ? ». Ces quelques lignes du quatrième de couverture campent bien le sujet et l’intérêt de l’ouvrage « Le métier de prêteur dans l’espace et dans le temps ». Dans cet opus, l’auteur, Hawa Sow, Enseignante-chercheure en Finance nous replonge, au fil des 263 pages, dans le passé d’un métier qui a traversé l’espace et le temps avec ses soubresauts, ses insuffisances, ses atouts et handicaps afin d’expliquer le dérèglement que le système bancaire et financier a connu ces dernières années.

Le constat de l’auteur est sans appel : « Les prêteurs devraient avoir pour fonction de soutenir l’économie en répartissant entre acteurs économiques l’épargne nécessaire à la production, à la distribution et à la consommation des biens et services. Mais, en pratique, on s’aperçoit qu’au lieu de remplir cette fonction purement financière, ils sauvegardent une activité ancestrale plutôt commerciale ». Les effets de ce commerce d’argent » qui s’est développé dans un coin du monde (Grèce antique) se sont propagés à travers le temps et l’espace. Devenu le système financier universel, cette activité bancaire, constitue, selon Mme Sow, « un revers à cause de son fondement qui est la vente de l’argent et ses corollaires que sont la spéculation, l’incitation sauvage aux prêts ». La conséquence de ce système de crédit, ce sont ces cycles de crises économiques que le monde a connues notamment en 1929, en 1987 et 2008.

En commettant cet ouvrage, Hawa Sow cherche, en effet, à contribuer à la modification de la nature de la relation entre un banquier et un emprunteur, pour un véritable « eldorado financier ». Elle veut prévenir ainsi les faillites personnelles, puis sociales par le développement d’une structure de financement qui n’affecte pas l’équilibre économique. Car de déséquilibre, c’est très souvent de cela qu’il s’agit dans la relation entre le prêteur (la banque) et l’emprunteur (le client). « L’emprunteur, qu’il soit une entreprise ou un particulier, très riche ou très moyen, vit souvent dramatiquement sa relation avec le prêteur. Et ce dernier, malgré les garanties avec lesquelles il s’entoure, coure des risques de faillite quand l’impossibilité pour l’emprunteur de rembourser le prêt et l’intérêt se généralise », explique l’Enseignante-chercheure. Et elle donne l’exemple de l’affaire qui oppose le célèbre importateur de riz, Bocar Samba Dièye, à une banque de la place. « Ces genres de contentieux, de part et d’autre du monde, montre une mauvaise qualité des relations entre banquiers et emprunteurs », dit-elle. Pour elle, le problème est donc l’absence de solutions, tant théoriques que pratiques, adéquates aux crises cycliques du prêt à cause de non identification de leurs causes profondes.

Elhadji Ibrahima THIAM

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.