banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Transformation économique du continent africain : L’heure a sonné, selon Makhtar Diop de la Banque mondiale

19 Mai 2018
2101 times

Pour le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Makhtar Diop, l’heure de la transformation économique du continent a sonné. Dans une contribution partagée sur son site, le vice-président chargé des infrastructures se dit convaincu que l’Afrique dispose des moyens de déjouer le destin...

Nouvellement chargé, au sein de la Banque mondiale, des domaines du transport et de l’économie numérique, de l’énergie et du secteur extractif, ainsi que le financement des infrastructures et les Partenariats public-privé (Ppp), Makhtar Diop est convaincu qu’avec « des politiques judicieuses, le continent africain a les moyens de déjouer le destin, forte de sa capacité à surmonter les défis du développement et de l’ingéniosité de ses habitants ». « Avec sa population jeune et ambitieuse et ses économies solidement engagées sur une trajectoire de croissance, d’investissements et de réformes en faveur de l’innovation, le continent possède tous les atouts — humains, matériels et politiques — pour surmonter les difficultés et être l’instrument de sa propre transformation », a-t-il partagé dans une contribution parue hier sur le site de la banque mondiale.

Mais, pour cela, souligne-t-il, les pays africains doivent notamment accroître leur productivité agricole, combler leur déficit infrastructurel, investir dans leur capital humain et renforcer l’inclusion sociale.
« Mes fonctions à la direction des opérations de la Banque mondiale en Afrique m’ont permis de constater, par moi-même, l’importance de cette collaboration : avec des partenariats et des investissements stratégiques, il est possible d’aider l’Afrique à satisfaire ses ambitions et à mettre en œuvre ses propres solutions en faveur d’un avenir plus prospère et équitable», révèle le vice-président de la Banque mondiale chargé des infrastructures.

Citant les jeunes entrepreneurs du numérique qui défrichent un marché en plein essor, en créant des emplois, les personnels de santé qui s’efforcent d’apporter des services de qualité aux populations les plus vulnérables, Makhtar Diop se dit certain que soutenus par l’assistance technique et financière de la Banque mondiale, tous incarnent ce que l’Afrique fait de mieux en créativité, ténacité et résilience.
Et ces témoignages, selon lui, n’évoquent que quelques-unes des transformations à l’œuvre sur le continent.  « Ensemble, nous sommes en train d’écrire une nouvelle page du développement africain. Les nouveaux modèles de croissance soutenue et sans exclus ont, j’en suis convaincu, de beaux jours devant eux », conclut-il.

Fara Michel Dièye

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.