banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Insécurité alimentaire : Le Plan d’urgence 2018 validé

19 Mai 2018
2332 times

A la suite d’une rencontre tenue, hier, à la Primature, en présence des ministères sectoriels ainsi que tous les partenaires techniques et financiers, le Plan d’urgence pour la sécurité alimentaire (Pusa) au titre de cette année a été validée. Ce qui veut dire que les activités d’assistance alimentaire et l’opération de sauvegarde du bétail par l’Etat avec l’accompagnement de ses partenaires dans les zones à risque vont démarrer immédiatement.

Les activités d’assistance et l’opération de sauvegarde du bétail dans les zones à risque d’insécurité alimentaire vont incessamment démarrer. Cela, après que le Plan d’urgence pour la sécurité alimentaire (Pusa), au titre de l’année 2018, a été validé, hier, au cours d’une rencontre tenue à la Primature, en présence des ministères sectoriels, ainsi que tous les partenaires techniques et financiers. En effet, pendant la période de soudure qui va de juin à août, les projections laissent apparaître que dans six départements du pays, au moins 20% des ménages pourraient connaître d’importants déficits alimentaires et nutritionnels dus à une mauvaise répartition pluviométrique durant l’année 2017. Les départements concernés sont Podor, Matam, Ranérou, Kanel, Tambacounda et Goudiry et le nombre de personnes exposées se chiffre à 750.000. « Le Pusa a été élaboré à ce titre, en vue d’apporter un appui approprié à ces ménages ; ce qui les protégerait de la crise », informe un communiqué.  Le premier objectif de ce Plan d’urgence  est de fournir une assistance alimentaire aux 47. 251 ménages les plus touchés par l’insécurité alimentaire dans les localités en questions. L’Etat et ses différents partenaires procéderont à trois distributions mensuels d’argent liquide, de bons d’achat et ou de vivres aux ménages ciblés.

Le second objectif est de sauver 397.863 Unités de bétail tropicales (Ubt) menacées par l’insécurité alimentaire dans les départements de Saint-Louis, Podor, Dagana, Matam, Kanel, Ranérou, Linguère, Tambacounda, Koumpentoum et Koungheul. Pour cela, chaque Ubt recevra 1 kg d’aliments de bétail par jour et sera déparasitée. De plus, l’aliment de bétail sera vendu aux éleveurs à un prix subventionné.

Une des décisions majeures prises au sortir de cette rencontre est de mettre en œuvre, sans délai, le Programme national d’appui à la sécurité alimentaire et à la résilience (Pnasar) afin d’apporter des solutions structurelles, donc durables en construisant la résilience des ménages et des terroirs vulnérables.

Elhadji Ibrahima THIAM

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.