banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Alioune Sarr sur l’approvisionnement du marché : « Pas de hausse sur les produits essentiels »

23 Mai 2018
657 times
Alioune Sarr sur l’approvisionnement du marché : « Pas de hausse sur les produits essentiels » Photo d'archives

En ce début de ramadan, le ministre du Commerce, Alioune Sarr, est revenu sur l’état de l'approvisionnement du marché et le niveau des prix des denrées de consommation courante. Il s’est dit satisfait du respect de l'arrêté ministériel fixant les prix plafond de certaines denrées alimentaires de première nécessité et a tenu à rassurer les consommateurs : « il n’y aura pas de hausse sur les produits essentiels».

Selon le ministre du Commerce, Alioune Sarr, «d’abord le marché est convenablement approvisionné en produits mais également les prix sont restés stables. Nulle part nous n'avons constaté la spéculation ». A l’en croire, « le sac de riz brisé non parfumé est vendu aujourd’hui entre 12.500 et 12.750 FCfa, le bidon de 20 litres d’huile à 14.500 et 15.000 FCfa, le lait en poudre qui coûtait 67.000 FCfa coûte 45.000 et 47.000 FCfa, le sac de 25 kg d’oignon est entre 4.500 et 5.000 FCfa, la pomme de terre entre 6.000 et 6.500 FCfa pour le sac de 25 kg, le sucre en poudre 27.500 et 27.750 FCfa, le sucre en morceaux local à 750 FCfa le kg ». Et le ministre rassure les consommateurs sur le fait que « sur les produits essentiels, il n’y aura pas de hausse » en ce sens que « le gouvernement veille à ce que les prix des denrées dites de première nécessité soit encadrées ». C’est ainsi que l’arrêté qui encadre les prix font que pour l’oignon, les prix ne peuvent pas dépasser 350 FCfa et pour la pomme de terre, le prix plafond est de 400 FCfa », a-t-il cité en exemple.

Il a, en outre, exprimé toute sa satisfaction suite à la visite qu’il a effectuée, vendredi dernier, auprès des commerçants de la rue Raffenel et ceux du marché de Grand-Yoff, du constat de « la présence de l’oignon local et de la pomme de terre « made in Sénégal » ». Sous ce rapport, il a tenu à rendre un hommage mérité à tous les commerçants qui, dit-il, « sont en train d’appliquer les prix conformément aux directives du président Macky Sall, mais également à ce que le gouvernement a fixé comme l’homologation».

Il a aussi invité la population à la consommation des produits locaux notamment de l'huile locale ainsi qu’aux commerçants d’acheter l’huile d’arachide raffinée produit localement. Non sans rappeler que le protocole liant l’Etat aux commerçants importateurs d’huile les oblige d’ailleurs à acheter l’huile d’arachide raffinée produit localement. Selon Alioune Sarr, « chaque litre d'huile raffiné produit au Sénégal correspond à 3kg d'arachide et c'est une participation équivalente à 200 milliards de FCfa au développement local». Enfin, un dispositif a été mis en place pour lutter contre la spéculation et les produits mal propres à la consommation.

Mamadou Lamine DIEYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.