banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

53ème Assemblées annuelles de la Bad : Préparer les jeunes aux métiers de demain, selon Adesina

24 Mai 2018
648 times

Pour réussir l’industrialisation de l’Afrique, les jeunes doivent être bien formés. C’est ce que pense Akinwumi Adesina, le président de la Bad. C’est pourquoi, il invite les pays africains à préparer leurs ressources humaines. « L’Afrique doit rapidement bâtir une main d’œuvre compétitive et spéciale pour son industrialisation. L’Afrique doit préparer les jeunes aux métiers du futur et non du passé. Elle ne doit pas être en reste », a-t-il martelé. L’Afrique, ajoute le président de la Bad, doit aller de l’avant en changeant les chaines de valeurs. Il recommande également de mettre en place un système de formation de qualité notamment la digitalisation, les mathématiques, les sciences, la biotechnologie, l’ingénierie, l’intelligence artificielle, la robotique. Des domaines à son avis, qui domineront la quatrième révolution industrielle. Elle ne doit donc pas être en reste », a-t-il dit. C’est dans ce cadre, souligne-t-il, que la Bad a augmenté ses appuis dans ces domaines en créant des centres d’excellence dans plusieurs universités au Nigéria, Kenya, Rwanda et en investissant dans des parcs technologiques en Ethiopie au Cap-Vert et au Sénégal. Dans la même lancée, il invite les pays africains à tirer profit de l’économie numérique et à investir dans les infrastructures pour ce secteur. Tout comme Akinwumi Adesina, Jim Yong Kim, le président de la Banque mondiale recommande, à son tour, d’investir dans le capital humain. « Il faut investir dans l’éducation et la santé. Les pays qui ont investi dans ces deux domaines ont eu les meilleurs résultats », explique-t-il. «Si l’on a un système de formation performant et adéquat, on peut accompagner cette industrialisation », souligne le chef du gouvernement marocain, Saadeddine El Othmani.

A. KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.