banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre la rage : Le Sénégal engagé à éliminer la maladie d’ici 2030

29 Mai 2018
1216 times
Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des Productions animales. Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des Productions animales. Photo d'archives

L’ambition du Sénégal, c’est d’éliminer la rage d’ici à 2030. L’atteinte de ce pari requiert l’élaboration d’un Plan national d’actions intégré. C’est tout l’objet de la tenue, hier, de l’atelier national pour l’élaboration d’un plan d’actions intégré pour le contrôle de la rage au Sénégal, selon l’approche «Une seule santé», organisé par la Fao.

La rage sévit de façon endémique, et pose un problème majeur de santé publique en Afrique. Face à la menace liée à la propagation de la maladie, l’Etat du Sénégal a élaboré un programme national de lutte contre la rage d’un coût de 764 millions de FCfa. Ainsi, entre janvier et septembre 2017, ce sont 9.325 chiens domestiques qui ont été abattus et 23.542 chiens errants tués. En tant que pays bénéficiaire du Programme de sécurité sanitaire mondiale (Ghsa) en Afrique, le Sénégal, a indiqué le ministre de l’Elevage et des Productions animales, a aussi mené un processus national de priorisation des maladies zoonotiques selon l’approche «Une seule santé». Aminata Mbengue Ndiaye s’exprimait, hier, à l’ouverture de l’atelier national pour l’élaboration d’un plan national d’actions intégré pour le contrôle de la rage au Sénégal, selon l’approche «Une Seule Santé», organisé par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), en partenariat avec le Haut conseil national de la sécurité sanitaire mondiale (Hcnssm) «Une seule santé» du Sénégal. Pour elle, la lutte contre « la rage nécessite la combinaison de plusieurs outils et principalement la lutte contre la prolifération des carnivores errants, la vaccination, la sensibilisation-communication et la prise en charge des personnes exposées ». La lutte contre la rage doit reposer, à son avis, sur un programme intégré avec la définition précise des activités de chaque secteur, un budget approprié ainsi qu’une collaboration étroite entre structures de recherches.

Le chargé de Programme à la Fao, Cheikh Guèye a, de son côté, souligné que ce plan national d’actions intégré permettra d’éliminer cette maladie à l’horizon 2030, à travers des « mécanismes adéquats ». Pour sa part, le représentant de l’Association des maires du Sénégal (Ams), Oumar Bâ, a salué les efforts consentis par l’Etat pour lutter contre cette maladie. Le ministre de l’Elevage a enfin lancé un appel à tous les partenaires à soutenir le Sénégal dans la mise en œuvre du Plan national d’actions intégré pour le contrôle de la rage, selon l’approche « une Seule santé ».

Souleymane Diam SY

10 000 DOSES DE VACCINS OFFERTES PAR L’OIE
Le ministre de l’Elevage, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, a saisi l’occasion pour témoigner toute la gratitude de l’Etat du Sénégal à l’Organisation mondiale pour la santé animale (Oie) pour le soutien apporter au Programme de lutte contre la rage à travers la mise à disposition gratuite de 10.000 doses de vaccins antirabiques. Au titre du Programme de renforcement de la protection zoo-sanitaire financé par le budget consolidé d’investissement, elle a indiqué que son département a entrepris, depuis plusieurs années, la vaccination subventionnée des chiens domestiques et le contrôle de la circulation des chiens errants fortement impliqués dans la transmission de la rage et dans l’entretien du virus.

S. Diam SY

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.