banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Inégalités : Les écarts de revenus homme-femme, une perte immense pour l’économie

31 Mai 2018
976 times

Les écarts de revenus entre les hommes et les femmes font perdre à l’économie mondiale la somme colossale de 160.000 milliards de dollars, selon un rapport de la Banque mondiale intitulé « Unrealized potential : the high cost of gender inequality in earnings », publié hier. Soit en moyenne 23.620 dollars par personnes dans les 141 pays couverts par le rapport.

160.000 milliards de dollars perdus par le monde du fait des inégalités de revenus entre hommes et femmes ; « ce chiffre sans appel vient rappeler aux dirigeants mondiaux qu’ils doivent agir notamment et avec détermination pour investir dans des politiques qui favorisent l’accès des femmes à des emplois plus nombreux et de meilleure qualité et qui promeuvent l’égalité salariale », estime, dans un communiqué, la directrice générale de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva.

Les femmes, rappelle le document, sont pénalisées par rapport aux hommes en ce qui est des revenus mais aussi de la participation au développement au regard de la population active. Leur contribution au capital humain d’un pays (valeur des gains à venir de sa population adulte) ne se situe qu’à 38 % en moyenne. Cette contribution des femmes représente au maximum un tiers de la richesse du capital humain dans les pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure. Evaluées entre 40.000 et 50.000 milliards de dollars, ces pertes causées par les écarts de revenus sont plus importantes en Asie de l’Est/Pacifique, en Amérique du Nord et en Europe/Asie centrale du fait de la contribution plus importante de ces régions à la richesse mondiale. En Asie du Sud, le manque à gagner est estimé à quelque 9.100 milliards de dollars et à 6.700 milliards de dollars en Amérique latine/Caraïbes. Les régions Moyen-Orient/Afrique du Nord et Afrique subsaharienne perdent, quant à elles, respectivement 3.100 milliards et 2.500 milliards de dollars. Mais ces pertes, rapportées à la dotation initiale en capital humain, sont plus élevées, en valeur absolue, dans les pays à faible revenu que dans le reste du monde. Le document de la Banque mondiale préconise, pour atteindre la parité des revenus, des programmes et des politiques facilitant l’accès des femmes au travail, aux infrastructures de base et aux services financiers, mais aussi leur contrôle sur les terres.

Selon Quentin Wodon, économiste principal à la Banque mondiale et auteur du rapport, le capital humain représente les deux tiers de la richesse des nations, loin devant le patrimoine naturel et les autres formes de capital.

Malick CISS

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.