banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Protection des végétaux dans l’espace Uemoa : Plaidoyer pour des dispositifs nationaux d’analyse des risques phytosanitaires

05 Jui 2018
722 times

Face aux exigences des partenaires au développement comme l'Union européenne (Ue), la Commission de l'Uemoa plaide pour la mise en place des équipes d'analyse de risque phytosanitaire dans son espace. C’est dans ce sillage que s’inscrit l’atelier sur les risques phytosanitaires, organisé la semaine passée, par la direction de la protection des végétaux (Dpv).

La direction de la protection des végétaux (Dpv) a organisé, la semaine dernière, un atelier sur les risques phytosanitaires regroupant beaucoup d’acteurs du secteur. Il ressort de cette rencontre la nécessité de mettre en place des dispositifs nationaux d’analyse de risques phytosanitaires dans l’espace Uemoa. Pour Abdoulaye Ndiaye, chef de la Division législation phytosanitaire et quarantaine des plantes à la Dpv, il est fort à craindre que les échanges de produits agricoles s'amenuisent pour des risques phytosanitaires compte tenu des exigences dans l’importation des végétaux des partenaires européens. « L'importation de la plupart des végétaux sera en principe autorisée, mais elle sera soumise à des conditions beaucoup plus rigoureuses. De nouvelles mesures sont introduites pour les marchandises à risque (produits agricoles) qui ont, au contraire, une incidence significative pour les exportations africaines», a-t-il déclaré. Selon lui, après décembre 2019, l'exportation de ces marchandises sur le marché de l'Ue sera interdite tant qu'une évaluation détaillée des risques n'aura pas été réalisée afin de déterminer si des produits sont acceptables et, dans l'affirmative, sous quelles conditions? «Les végétaux et produits végétaux issus de nombreux pays africains sont susceptibles d'être inclus dans cette liste, surtout lorsqu'ils sont historiquement liés à des niveaux d'interceptions pour des questions de santé des végétaux dans l'Ue », a-t-il ajouté.

Pour bien préparer les Etats membres à se conformer aux nouvelles exigences, préserver leur patrimoine végétal et garder leurs parts de marchés, dit-il, la commission de l'Uemoa plaide pour la mise en place des dispositifs nationaux d'analyse de risque et de réactualisation de la liste des organismes nuisibles de quarantaine des Etats membres.

Abdou DIOP

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.