banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Gestion post-récolte et transformation alimentaire : Les bons résultats du projet laboratoire de l’innovation de l’Ita

19 Jui 2018
1036 times

Pour contribuer à la gestion du stock post-récolte, le projet de laboratoire de l’innovation, de la transformation alimentaire et de la gestion post-récolte (Fpl) de l’Institut de technologie alimentaire (Ita) a réalisé de bons résultats. L’Ita, en collaboration avec des universités américaines, a pu réaliser une extrudeuse adaptée à la transformation des produits agricoles locaux et travaille à la mise au point de produits locaux à l’image des farines enrichies.

L’institut de technologie alimentaire(Ita) a tenu, hier, la rencontre annuelle du projet laboratoire de l’innovation, de la transformation alimentaire et de la gestion post-récolte (Fpl). Ce projet est financé par l’Usaid. Lors de cette rencontre qui a vu la participation des universités américaines de Perdue, de Kansas, de Caroline du Nord, de l’Université de Pretoria de l’Afrique du Sud, d’Aldoret au Kenya, entres autres, le bilan à mi-parcours de ce projet a été fait. Le directeur général de l’Ita, Dr Mamadou Amadou Seck, a rappelé que le projet Fpl travaille à la mise au point de produits de haute valeur ajoutée à l’image des farines enrichies pour contribuer à la gestion post-récolte de nos productions agricoles. Une composante importante car selon une étude de l’Usaid, la consommation nationale des farines infantiles s’élevait à 90.000 tonnes par an au Sénégal dont 90% étaient importées. Il était ressorti aussi de cette étude que la préférence des consommateurs portait sur les farines enrichies instantanées qui étaient exclusivement importés. C’est sur cette base, selon M. Seck, que l’Ita a travaillé avec ses partenaires des universités étrangères sur la conception et la réalisation d’une extrudeuse adaptée à la transformation des produits agricoles locaux. Ces farines instantanées sont aussi fortifiées avec d’autres matériaux végétaux locaux riches en micronutriments pour renforcer l’état nutritionnel et la santé des populations vulnérables.

Le directeur scientifique de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (Isra), Elhadji Traoré, a apprécié les résultats positifs de ce projet, quatre années après son lancement car, dit-il, les céréales constituent la base alimentaire des populations sénégalaises. Dr Elhadji Traoré laisse entendre, dans ce sens, que le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, avec le projet des corridors céréaliers, a fait d’importants efforts pour améliorer la productivité et la production agricoles des principales cultures comme le riz, le mil, le sorgho et le maïs. Cependant, regrette-t-il, d’importantes pertes quantitative et qualitative des produits sont enregistrées en post-récolte soit 20 à 50% de la production globale, à cause des mauvaises conditions de manutention et de stockage. «C’est pourquoi, en collaboration avec les institutions de recherches, l’Isra conduit des recherches et des renforcements de capacités des acteurs pour la réduction des pertes post-récolte dans les départements de Vélingara et Kolda», explique le directeur scientifique de l’Isra, dans la mise en œuvre de ce projet Fpl de l’Ita.

Réduire les pertes agricoles
Le directeur de cabinet du ministre de l’Industrie et de la Petite et moyenne industrie, Pathé Ndiaye, a félicité l’Ita et ses partenaires qui ont permis la conception et la réalisation d’une extrudeuse adaptée à la transformation des produits agricoles locaux. «C’est l’occasion, au nom du gouvernement du Sénégal, de remercier l’Usaid pour ces nombreuses actions d’appui au développement de notre pays, qui s’illustre encore par le financement de ce projet dans le Programme Feed the Feature. L’Usaid a contribué au programme de développement du Sénégal relatif à la sécurité alimentaire nutritionnelle des populations ainsi qu’à leur résilience», soutient M. Ndiaye.

Le conseiller du Premier ministre en Agriculture, Fallou Diémé, a indiqué que ce projet de l’Ita est en phase avec les objectifs du Pse dans le domaine de la production agricole et de la transformation alimentaire. Pour lui, la mise en œuvre du projet laboratoire de l’innovation, de la transformation alimentaire et de la gestion post-récolte permettra de produire 50.000 tonnes de céréales pour près de 7 milliards de FCfa de revenus. Pour cela, il est important, après les productions agricoles, de travailler sur la transformation de ces produits, car même si l’agriculture crée  de nombreux emplois, ceux durables et les mieux rémunérés sont créés par l’industrie de la transformation agricole.

Oumar KANDE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.