banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Union économique et monétaire ouest-africaine : Vers la mise en place d’institutions de concurrence fortes et indépendantes

19 Jui 2018
753 times

Pour doter les pays membres de l’Uemoa d’un marché sous régional fort, le directeur de cabinet du ministre du Commerce recommande la mise en place d’institutions de concurrence fortes et indépendantes. Augustin Faye présidait, à Dakar,  la cérémonie d’ouverture d’un séminaire régional sur la législation communautaire de la concurrence qui se déroule du 18 au 22 juin.

Le directeur de cabinet du ministre du Commerce préconise la mise en place, dans les Etats de l’Uemoa, d’institutions de concurrence suffisamment fortes et indépendantes afin de prendre en charge les tâches relatives à la régulation concurrentielle. Augustin Faye qui présidait, hier, à Dakar, un séminaire régional sur la législation communautaire de la concurrence à l’intention des magistrats des juridictions nationales et des responsables des autorités de concurrence estime que c’est à travers cette perspective que les pays de l’Uemoa pourraient disposer d’un environnement concurrentiel rationnalisé.

Cependant, la mise en place de ces institutions, dira-t-il, nécessite un renforcement des capacités des autorités de concurrence par l’amélioration conséquentes de leurs ressources financières et humaines et de leurs aptitudes techniques. En effet, pour mieux renforcer la compétitivité des activités économiques des Etats membres de l’Uemoa, M. Faye indique qu’il est nécessaire de mettre en œuvre certaines règles de bonnes pratiques pour « réguler les comportements des agents économiques ».

Par ailleurs, pour le représentant résident de la Commission de l’Uemoa à Dakar, Dossolo Diarra, il faut veiller sur la transparence des règles de concurrence et sur la totale clarté de leur application. A défaut, dit-il, «le risque est important de voir se développer des distorsions sur le marché liées au comportement des entreprises et des Etats membres ».

De tels risques,  ajoute M. Diarra, seraient préjudiciables à l’efficacité économique et à l’intérêt des consommateurs. «Ce séminaire vise à informer les participants sur les enjeux liés à l’application des lois et des principes de la concurrence dans une économie de marché et à doter les autorités de régulation de la concurrence et des magistrats appeler à examiner ces règles d’outils nécessaires à l’appréciation des contentieux soumis à leur examen », informe Dossolo Diarra.

Le directeur de cabinet du ministre du Commerce, Augustin Faye, rappelle que depuis l’entrée en vigueur des textes sur la concurrence, des efforts restent à faire pour promouvoir un environnement suffisamment concurrentiel.
Pour cela, il pense qu’il serait judicieux de procéder à une révision de la législation sur la concurrence afin de mieux définir la répartition des compétences entre la Commission de l’Uemoa et les commissions nationales de concurrence.
Cette révision  va permettre de déterminer, dans le même sillage, les règles de concurrence à l’intérieur des marchés de l’Union. «Il ne subsiste aucun doute sur l’importance du droit de la concurrence dans le développement de nos Etats. Il faut donc renforcer les acquis et accélérer les réformes relatives à la construction d’un marché régional dynamique porteur de croissance et de développement pour nos économies », recommande Augustin Faye.            

Aliou Ngamby NDIAYE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.