banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Pêche : Le Sénégal en quête de 199 milliards de FCfa pour son plan d’adaptation climatique

20 Jui 2018
964 times

Le changement climatique affecte beaucoup de secteurs et surtout la pêche. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’élaboration du Plan national d’adaptation au changement climatique pour le secteur. Une stratégie qui requiert un financement de 199 milliards de FCfa sur une durée de 20 ans.

Au Sénégal, le secteur de la pêche est très exposé au changement climatique. Le risque  de migration des poissons est ainsi réel à cause de ce phénomène. Dans ce secteur, l’impact est plus que perceptible partout ailleurs. Face à cela, des alternatives s’imposent. C’est toute la pertinence du Plan national d’adaptation au changement climatique du ministère de la Pêche et de l’Economie maritime, à côté du comité national sur le changement climatique. D’ailleurs, le secteur de la pêche est le premier à en disposer. Pour le chef de la division Changement climatique au ministère de l’Environnement et du Développement durable, Madeleine Sarr, ce Plan a été élaboré grâce à un « processus inclusif ». Elle s’exprimait, hier, à l’ouverture de l’atelier de formation sur la finance climatique, organisé par les ministères de la Pêche et celui de l’Environnement, avec l’appui technique et financier de l’Agence américaine pour le développement international (Usaid). L’objectif de cet atelier de formation est de renforcer les capacités des acteurs concernés sur le financement de l’adaptation au changement climatique au Sénégal, notamment dans les secteurs de la pêche et de l’agriculture.

Pour le chef de division du changement climatique au ministère de l’Environnement, il s’agira de donner des outils et des directives nécessaires aux acteurs de la pêche « pour mieux vendre les projets et pour capter des financements auprès notamment des structures dédiées comme le Fonds vert climat (déjà opérationnel), le Fonds mondial pour l’environnement ainsi que d’autres mécanismes publics comme privés. « Beaucoup de financements sont déployés autour de la question climatique, il faudra réussir à les capter », a-t-elle expliqué.

La directrice de l’Usaid Comfish, Khady Sané Diouf a, de son côté, précisé que le Plan national d’adaptation au changement climatique requiert un financement global de 199 milliards de FCfa sur une durée de 20 ans. Alors que le Plan quinquennal est estimé à 92 milliards de FCfa, soutient-elle. Pour Mme Diouf, le secteur de la pêche génère beaucoup de ressources. La seule difficulté au Sénégal et en Afrique, selon elle, réside dans le fait que le changement climatique n’a pas été intégré dans les politiques de gestion des pêcheries. Du coup, a-t-elle fait remarquer, les financements ne prennent pas en compte ce secteur. Toutefois, Mme Sarr s’est félicitée de l’intégration, par le Sénégal, du changement climatique, mais également de son financement dans ses politiques de résilience. Mais, il faudra voir, a-t-elle ajouté, comment davantage intégrer, dans la réflexion stratégique, le financement. Le représentant du ministre de la Pêche, le conseiller technique n°1, Babacar Banda Diop, a indiqué que la variabilité climatique pour le secteur de la pêche et de l’aquaculture est bien définie dans un document de planification de l’adaptation dans les orientations de la pêche et de l’économie maritime à l’horizon 2035, tout en saluant l’appui de l’Usaid Comfish qui a offert cette opportunité.

Souleymane Diam SY

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.