banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Contribution spéciale du secteur des télécommunications : Le Restic désapprouve la nouvelle taxe

02 Juil 2018
946 times

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (Restic) désapprouve la Contribution spéciale du secteur des télécommunications (Cst). Selon cette organisation, cette nouvelle taxe  accroît la pression fiscale et parafiscale dans le secteur des télécommunications.

Le passage de la loi des finances rectificative 2018 a accru la pression fiscale et parafiscale dans le secteur des télécommunications avec la Contribution spéciale des télécommunications  (Cst), selon un communiqué du Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (Restic) reçu hier. Cette organisation invite l’Etat à une réflexion stratégique et surtout à l’actualisation de la lettre de politique sectorielle Tic au regard de la fiscalité lourde et pesante qui affecte le secteur des télécommunications.

En effet, souligne le Restic, le passage de la Loi des finances rectificative 2018 a accru la pression fiscale et parafiscale dans le secteur des télécommunications avec la contribution spéciale des télécommunications. « Notre pays, le Sénégal, a des atouts majeurs dans les télécommunications et l’économie numérique ; l’un s’adossant sur l’autre ; formant un écosystème pourvoyeur d’innovations et de potentiel riche en  valeur ajoutée pour les usagers », note cette organisation qui précise que « la mise en place d’une économie numérique induit des investissements énormes et massifs pour le secteur des telecoms qui est le « backbone » du secteur  plus large des technologies de l’information et de la communication ».

Le Restic estime que pour supporter une croissance moyenne de l’ordre de 7 % dans le secteur,  450 milliards de FCfa seront nécessaires en investissements et équipements  pour les réseaux primaires sur  10 ans.                                                                                                                  

Mamadou SY

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.