banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Face à la hausse du taux d’endettement : L’Uemoa préconise une mobilisation accrue des recettes fiscales

03 Juil 2018
623 times

Constatant un accroissement rapide du taux d’endettement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), le Conseil des ministres, lors de sa deuxième session ordinaire de 2018, tenue vendredi à Dakar, exhorte les pays membres à mobiliser davantage les recettes fiscales. Ce qui devrait permettre de poursuivre les investissements.

Les importants besoins de financement notés depuis plusieurs années ont causé un accroissement rapide du taux d’endettement de l’Uemoa, qui s’établit à 44,1 % en 2017, soit une hausse de 12 points en cinq ans, constate le communiqué du Conseil des ministres, qui s’est réuni vendredi dernier à Dakar. L’instance préconise de poursuivre les investissements indispensables au développement, notamment dans les infrastructures. Mais, poursuit-elle, cela devrait passer par « une mobilisation accrue des recettes fiscales, afin de préserver la soutenabilité des finances publiques ».

Le Conseil a adopté, à la suite de sa réunion de vendredi dernier à Dakar,  une recommandation relative aux orientations politiques pour les Etats membres au titre de l’année 2019, avec comme objectif de minimiser les risques liés au Partenariat public-privé (Ppp). Dans son communiqué final, l’instance communautaire explique que la recommandation en question  « vise la prise en compte, par les Etats membres de l’Union, de ces financements dans les analyses de viabilité de la dette publique ». Les ministres ont recommandé aussi une amélioration de l’efficience des dépenses publiques au sein de l’Union « pour conforter l’effort de consolidation budgétaire vers la norme communautaire de 3,0 % du Pib en 20193.

Le Conseil a exhorté les Etats à mettre en œuvre des stratégies d’accélération de la croissance économique et à améliorer la gestion des finances publiques pour réaliser la consolidation budgétaire en 2019, comme prévu par le Pacte de convergence. L’exécution des budgets des pays de l’Uemoa devrait dégager un solde déficitaire de 3,8 % du Pib cette année, après 4,2 % en 2017.

Une croissance fragile
Par ailleurs, le Conseil s’est réjoui de la poursuite de la bonne tendance de l’activité économique, l’Uemoa ayant enregistré un taux de croissance du Pib réel de 6,5 %, en glissement annuel, au premier trimestre 2018, contre 6,4 % le trimestre précédent. En 2017, l’Union a fait progresser son Pib de 6,6 %, mieux que les 6,5 % en 2016. Selon le communiqué, « cette évolution est principalement soutenue par la bonne tenue des activités commerciales et des services de transport et télécommunication ». Cependant, met-on en garde, cette croissance reste fragile du fait de la persistance du niveau élevé du déficit budgétaire qui a atteint 4,2 % du Pib en 2017. La croissance en 2018 est attendue à 6,8 %. Ces performances ont été obtenues alors que le niveau général des prix a baissé modérément au premier trimestre de 2018, en dépit des tensions notées sur les marchés céréaliers dans certains Etats membres de l’Union. Le taux d’inflation annuel moyen s’inscrit à 0,8 % en 2017 contre 0,3 % en 2016.

Concernant la convergence, trois membres ont respecté l’ensemble des critères de convergence de premier rang alors qu’en 2016, aucun Etat n’avait rempli le critère clé relatif au solde budgétaire global. Entre autres points, les ministres ont donné le feu vert à la Commission de l’Uemoa  pour l’élaboration, en vue d’une adoption, d’un Code communautaire des investissements de l’Union sous forme d’une directive communautaire.

Malick CISS

Last modified on mardi, 03 juillet 2018 10:41
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.