banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Campagne agricole 2018 : Les semences écrémées d’arachide en place à Kolda

05 Juil 2018
1754 times

Les paysans avaient bien entamé la campagne agricole. Malheureusement, la pluie n’est pas au rendez-vous. La plupart des postes pluviométriques sont aujourd’hui, déficitaires.

La campagne agricole 2018/2019 a bien démarré dans la région de Kolda où les opérations de mise en place des semences et des engrais se poursuivent normalement. Sur les 6.322 tonnes de semences écrémées d’arachide prévues pour la présente campagne agricole, 5.180,6 tonnes ont déjà été vendues aux producteurs. Le département de Médina Yoro Foulah se taille la part du lion avec 3.027 tonnes réceptionnées contre 2.270 tonnes pour Kolda et 1.025 pour celui de Vélingara. A la date du 28 juin dernier, plus de 2.552 tonnes de semences écrémées d’arachide ont déjà été vendues dans le Médina Yoro Foulah contre 1.872 pour Kolda et à peine 756 tonnes pour Vélingara. « La mise en place des semences écrémées d’arachide est effectuée à un taux de 100 %. En ce qui concerne le taux de cession, il se chiffre à 82 %. Pour ce qui est des semences d’arachide certifiées, les notifications reçues par les producteurs semenciers de la région se chiffrent à 2.111 tonnes », déclare Abdoulaye Sidibé, directeur régional de développement rural (Drdr) de Kolda. Par contre, pour les semences d’espèces diverses, les opérations de mise en place et de cession sont encore  timides. Trente-cinq tonnes de maïs ont été mises en place dans le département de Kolda alors que Médina Yoro Foulah n’a reçu que 24 tonnes de maïs et 4 tonnes de niébé contre 4 tonnes de niébé pour Vélingara.
La seule fausse note reste, aujourd’hui, le manque de pluie. En effet, sur les 18 postes pluviométriques suivis par la Drdr de Kolda, 17 sont déficitaires aussi bien en hauteur d’eau qu’en nombre de jours de pluies. Seul le poste de Dabo, une collectivité territoriale située à une cinquantaine de Km à l’Est de Kolda fait figure d’exception à ce constat alarmant. Il affiche un excédent de 8,2 mm au grand bonheur des producteurs. Dans le département de Kolda, les cumuls de pluies varient entre 15,2 mm reçus en l’espace d’un jour pour la commune de Dioulacolon, au Sud du département de Kolda, et 81 mm reçus en 5 jours pour Dabo. Pour le département de Vélingara, les cumuls varient entre 34 mm reçus en 3 jours à Sinthiang Koundara et 99,1 mm reçus en 4 jours à Kounkané. Pour ce qui concerne, le département de Médina Yoro Foulah, les cumuls vont de 13,3 mm reçus en 2 jours à Ndorna à 76 mm reçus en 3 jours dans la commune de Bignarabé, selon le Drdr. 

Mamadou Aliou DIALLO

Toutes les dispositions sont prises à Thiès
Pour un bon hivernage, l’Etat du Sénégal a pris toutes pour la campagne agricole de cette année, a assuré, hier, le directeur régional du développement rural (Drdr) de Thiès, Mamadou Guèye. Il ne reste qu’à prier pour une pluviométrie abondante et bien répartie dans le temps et dans l’espace.   

« Pour ce qui est de la région de Thiès, l’accompagnement de l’Etat du Sénégal en termes de renforcement en semences, en engrais et d’apport en matériels agricoles lourds, mais aussi d’attelage est une réalité pour cette campagne agricole », a déclare Mamadou Guèye, le directeur régional du développement rural (Drdr) de Thiès. S’agissant de l’arachide, il note que sur les 2.515 tonnes de semences prévues, 2.168 tonnes, soit 85 % ont été mises en place et la barre des 100 % va être atteinte cette semaine. « Nous suivons de près ce travail et tout opérateur qui traîne, sera automatiquement remplacé parce que nous avons pu mettre, dans chaque commune, un point de distribution », a averti Mamadou Guèye. Outre cette mise à disposition des intrants agricoles et leur accessibilité aux producteurs, le directeur régional du développement rural  indique que la qualité des semences est une réalité et que les semences certifiées garantissent  des rendements de plus de 20 % du taux escompté.

Concernant les autres spéculations telles que 22 tonnes pour le maïs, 28,5 tonnes pour le sorgho, 857 tonnes pour le haricot appelé « niébé », 37,5 tonnes pour le riz  nerik, attendent d’être mis en place, selon le Drdr de Thiès.
Evoquant la question du matériel agricole, il soutient que la région de Thiès a bénéficié de 22 tracteurs et de deux remorques de 5 tonnes et la distribution se fait selon les différentes  zones agro-écologiques. «  Fort de tous ces efforts consentis par l’Etat du Sénégal, nous invitons les producteurs à la prudence et à attendre réellement le démarrage de l’hivernage en intégrant les données de la météo avant de semer », a conseillé M. Guèye. Sur le plan phytosanitaire, des initiatives ont été prises dans le sens de la redynamisation des comités villageois de lutte qui, dès les premières apparitions d’insectes prédateurs, démarrent le traitement en attendant l’arrivée des équipes de la Direction de la protection des végétaux (Dpv) au besoin. «  1,5 tonne de poudre est déjà positionnée pour éviter tout retard », a indiqué le directeur régional du développement rural de Thiès.

Sur le terrain, les producteurs ont fini de débroussailler leurs champs. La bonne pluviométrie de la campagne agricole précédente, la mise en place à temps d’intrants de qualité en semences certifiées, la disponibilité du matériel agricole, d’engrais subventionnés ont concouru aux bons résultats. « Pour les céréales, la région de Thiès a eu une production globale de 120.504 tonnes, soit une hausse de 58 % par rapport à la campagne agricole 2015-2016 », a noté  Mamadou Guèye. A cela s’ajoutent le manioc avec 511.800 tonnes et l’arachide 104.188 tonnes récoltées.

Des chiffres qui peuvent être battus avec une pluviométrie bien répartie dans le temps et dans l’espace si les producteurs suivent les conseils des techniciens. «  Si les pluies sont au rendez-vous,  nul doute que la région de Thiès sera en mesure de dépasser les quantités récoltées la campagne précédente dans toutes les spéculations », a déclaré Mamadou Guèye.

Mbaye BA

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.