banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mutation institutionnelle du Fongip : Une adaptation nécessaire pour répondre aux nouvelles attentes

12 Juil 2018
504 times

La mutation institutionnelle du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) lancée, le 28 juin dernier, par le Conseil d’administration va permettre, entre autres, de résorber au moins 40 % du gap de financement des Pme.

«La mutation institutionnelle du Fonds de garantie des investissements prioritaires va permettre de promouvoir un cadre approprié et suffisamment normé pour répondre aux nouvelles attentes de l’Etat, des partenaires (Banques, Sfd et autres) mais surtout des principaux bénéficiaires (Pme, Tpe de jeunes et de femmes) », indique un document dont copie nous est parvenu.

Avec cette mutation lancée le 28 juin, le Fongip pourrait devenir un établissement financier. Selon le document, il sera en cohérence «avec l’écosystème actuel composé du Fonsis, de la Bnde, de la Cncas, de la Bhs et de la Cdc et des banques privées. « Avec l’Etat actionnaire unique ou avec la participation de la Caisse de dépôts et de consignations (Cdc) dans le capital, le Fongip serait, à l’issue de ce processus, d'environ douze à dix-huit mois, un établissement financier de cautionnement et de prêt (aux Sfd), agréé par la Bceao et sera sous forme juridique d’une société anonyme à participation publique majoritaire » ; lit-on dans le document. Selon le texte, « ce nouveau statut devrait permettre à l’Etat de se doter d’un instrument financier plus performant et autonome tout en s’assurant, en permanence, de l’orientation de la société dans les secteurs prioritaires du Pse pour une gouvernance adaptée ».

Ainsi, note le document, au moins, 40 % du gap de financement des Pme pourraient être comblés. En 2015, ce gap est estimé à 500 milliards de FCfa, selon le texte. 7 grands fonds sont attendus. Un fonds destiné « à faciliter l’accès aux crédits à long terme pour l’acquisition de logements au profit des personnes à revenus irréguliers et des Sénégalais de la diaspora », « un fonds de garantie destiné au refinancement des marchés publics pour assurer la trésorerie des Pme (Fogamar) ainsi qu’un fonds de garantie destiné aux entreprises exportatrices (Fogarex) qui n'ont aucun soutien financier pour leur développement ». « Un fonds de garantie pour le financement du développement économique local à travers un accompagnement soutenu des activités génératrices de revenus et des projets d’investissement des collectivités territoriales (Fogaville) afin de parachever le financement de l'Acte 3 de la décentralisation ; un fonds de garantie pour le financement des investissements productifs portés par les Sénégalais de l'extérieur (Foharise), et un fonds de garantie pour la bonification des prêts des Sfd (Fonboni) sont attendus », ajoute le texte qui souligne que d'autres fonds thématiques et sectoriels pourraient être développés en fonction de l'évolution de l'économie nationale.

Plusieurs de ces fonds spécifiques sont mis en place depuis 2015 par l'administrateur général du Fongip, Doudou Kâ. Mais « leur mise en œuvre se voit confrontée à des contraintes de mobilisations des ressources pour la trésorerie nécessaire et surtout des contraintes réglementaires liées au statut actuel du fonds ». Les auteurs du document estiment que la prise en charge de la problématique du financement de la Pme doit amener le gouvernement du Sénégal à poursuivre la construction d'un puissant levier public de garantie en phase avec l'ambition définie par le conseil d'administration du Fongip.

Babacar DIONE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.