banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Soumbédioune : Les mareyeurs trouvent le quai de pêche exigu

15 Juil 2018
1493 times

Les mareyeurs du marché de Soumbédioune réclament un meilleur cadre de travail. Ils l’ont fait savoir à l’issue d’une assemblée générale, sur l’esplanade dudit marché. Selon le président de l’association « Takou liguey gueum sa bop », Ameth Diop, le nouveau quai de pêche, qui vient d’être inauguré, ne peut pas contenir tous les mareyeurs du marché, estimés à plus de 300 personnes. A l’en croire, l’infrastructure ne peut pas accueillir plus de 100 mareyeurs. Sur ce registre, El Hadji Kébé, membre de l’Association « Takou liguey gueum sa bop » trouve très exigu le quai de pêche avec ses places de moins d’un mètre-carré. « Le quai de pêche est très petit. Il ne peut pas contenir 100 personnes. En plus, la carte de mareyeurs est exigée pour bénéficier des places. Nous demandons à ceux qui veulent nous aider de nous refaire simplement ce marché.

Les places prévues pour les vendeurs de poissons au quai sont limitées. Les autorités doivent savoir que nous perdons beaucoup d’argent à l’arrivée de la pluie. Il n’y a pas de toiture et nos produits pourrissent fréquemment. Encore, nous voulons un service d’ordre pour sécuriser le marché, dont l’hygiène laisse à désirer », se plaint-il. Aussi, poursuit Ameth Diop, pendant l’hivernage, « nous travaillons dans des conditions difficiles parce que le marché est envahi par des eaux de pluies ». Par ailleurs, les mareyeurs de Soumbédioune ont lancé un appel aux bonnes volontés pour leur faciliter l’accès au financement. « Nous demandons aux autorités de nous aider. Les femmes mareyeuses sont des battantes ; elles travaillent dans des conditions difficiles », a-t-il fait comprendre. Sa conviction est que ces financements leur permettront d’être autonomes. « Ce qui nous intéresse, c’est notre marché. Le vendeur de poissons ne veut que travailler pour satisfaire les besoins de sa famille. Nous voulons juste des financements pour travailler », a, pour sa part, ajouté Adja Marième Ndiaye.

S. Diam SY

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.