Print this page

Aéroports régionaux : Les acteurs invités à s’approprier le programme de rénovation

17 Juil 2018
1402 times

Une journée de partage a réuni, hier, l’Agence des aéroports du Sénégal, les commandants régionaux et les acteurs des transports aériens pour discuter du devenir des aéroports régionaux.

L’Agence des aéroports du Sénégal (Ads) a convié, hier, les commandants d’aéroports et les acteurs des transports aériens à une journée de réflexion et de partage sur les aéroports régionaux. La rencontre avait pour but de discuter de questions essentielles tournant autour du devenir de ces aéroports et leurs différentes composantes : le personnel, les infrastructures et les équipements.

L’objectif d’une telle démarche vise à définir de façon concertée le plan d’action qu’ils comptent établir pour un développement durable et ordonné des plateformes régionales. «Le vaste programme de rénovation des aéroports régionaux va induire de profondes mutations pour accompagner tous ces efforts afin de conserver les avantages concurrentiels du Sénégal dans la sous-région en matière de gestion aéroportuaire et faire de Dakar un hub aérien. Dans cette dynamique, tous les moyens humains et matériels doivent être mis à contribution pour favoriser un regain des activités et au-delà une optimisation des ressources générées par la gestion aéroportuaire au niveau des régions », a déclaré Pape Mael Diop, à l’ouverture des travaux.

Le Directeur des Ads estime que les acteurs doivent s’approprier ce vaste programme qui va moderniser les aéroports et permettre de mieux développer le tourisme et faciliter le déplacement des Sénégalais. D’un montant de 100 milliards de FCfa, ce programme commencera avec Saint-Louis et Matam avec un prolongement de la piste. L’aéroport de Ziguinchor sera aussi réhabilité. Selon le directeur des Ads, au sortir de ce programme, le Sénégal aura des aéroports aux normes. Pape Mael Diop a rappelé que le financement des aéroports régionaux avait toujours été assuré par les recettes tirées des activités de l’aéroport de Dakar et dans une moindre mesure des appuis accordés par l’autorité étatique. Ce système de péréquation qui avait toujours prévalu permettait d’assurer tant bien que mal leur bon fonctionnement.

Babacar DIONE

Rate this item
(0 votes)