banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lu et approuvé : « L’ombre d’une différence » de Sefi Atta

29 Sep 2017
12235 times

La volonté de donner un sens à son existence, la recherche de son « moi », s’affirmer en tant qu’individu, sont autant de problématiques avec lesquelles Deola se bat dans sa vie de tous les jours … Nigeriane, trentenaire, elle travaille à Londres dans une ONG – LINK – qui finance des projets dans les pays en voie de développement. Pour une fois qu’ils ont un projet touchant directement son pays d’origine, le Nigeria, elle est envoyée en éclaireuse pour tâter le terrain et rendre compte de la nécessité pour LINK d’intervenir et aider le médecin et l’entrepreneure ciblés.

En plus de ses obligations professionnelles, ce voyage vers le Nigeria sera aussi l’occasion pour Deola de pouvoir assister à l’anniversaire du décès de son père et de pouvoir se ressourcer. Une fois sur place, ses angoisses ressurgissent, car elle se rend compte que rien n’a changé : son quartier, Ikoyi, s’embourgeoise de plus en plus, son frère Jaiye, a un fort penchant pour l’alcool et traite sa femme Eno de « grosse », sa sœur, Lanre, se bat tous les jours avec son mari Funsho, infidèle notoire, sa mère lui met la pression pour qu’elle se trouve un mari et fonde une famille comme toutes ses amies …

Au – delà de ces aspects négatifs, Deola se rend compte que ce pays qu’elle a passé trop de temps à fuir, à détester, c’est là qu’elle appartient réellement. Elle qui passe son temps à se justifier, à ne pas trop montrer son accent nigérian, sait que quoi qu’elle fasse, où qu’elle puisse se trouver, elle sera toujours … Nigériane !

Inconsciemment ou non, elle se retrouve enceinte de Wale, rencontré dans l’hôtel où elle séjournait, hôtel dont il s’avère être le propriétaire. Cet enfant viendra tout chambouler et elle ne verra rien avec la même façon. A commencer par ceux qui partageaient jusque – là son quotidien londonien : Subu, sa meilleure amie, fondamentaliste chrétienne, qui voue un culte aux gadgets électroniques et a comme passe – temps la prière, Bandele, son ami écrivain, qui lui a toujours caché qu’il était homosexuel, Tessa, sa compagne de pension, obnubilée par les préparatifs de son mariage.

Subu et Bandele sont non seulement horrifiés par le fait qu’elle soit enceinte, mais le seront encore plus quand Deola leur fait part de son désir de retourner vivre au Nigeria, pays qui à leurs yeux, est infesté de moustiques, où les coupures d’électricité et la mentalité arriérée des gens font qu’aucun être normal ne penserait à y vivre.

Au–delà de ces préoccupations d’ordre sentimental, Deola a un choc quand au moment de taper son rapport sur sa mission effectuée au Nigeria, elle se rend compte que ses prescriptions ne seront aucunement respectées. S’estimant lésée, elle démissionne avec fracas et se projette, tentant de construire un avenir avec Wale, qui bien plus qu’un père pour leur futur bébé, n’écarte pas d’avoir un futur avec Deola.

A travers ce magnifique livre, Sefi Atta nous offre un grand voyage dans le géant nigerian, pays de paradoxes et de contradictions. Autant les femmes nigerianes affectionnent les grands couturiers et les marques clinquantes, autant elles sont traditionnalistes dans l’âme, promptes à catégoriser les ethnies et à s’estimer supérieures à telle ou telle autre femme …
Roman poignant qui se lit d’une traite, tant les thématiques qu’il renferme nous interpellent tous, à un moment ou à un autre de nos vies.

Bonne lecture !

Par Ndèye Fatou KANE (écrivain)

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.