banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fête de la nativité : Les chrétiens invités à marcher derrière Jésus-Christ

26 Déc 2017
774 times

Des milliers de chrétiens ont, ces deux derniers jours, célébré l’anniversaire de la naissance de Jésus-Christ appelé fête de Noël ou « l’Emmanuel, Dieu est avec nous ». A cette occasion, l’archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, a présidé la messe de la veillée à la cathédrale de Dakar où il a appelé les chrétiens à marcher résolument derrière le prince de la paix qui est Jésus-Christ.  

« Voici que je vous annonce une bonne nouvelle qui sera un grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur ». C’est par ces écrits du prophète Isaïe que l’archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, a ouvert son homélie de la messe de la veillée de la nativité du Seigneur Jésus-Christ dans une cathédrale Notre-Dame des Victoires de Dakar archi-comble. Le père évêque a confirmé cette venue de Jésus en faisant savoir, à son tour, que « Oui, un enfant nous est né, un fils nous est donné ». Le prélat a profité de cette belle nuit pour évoquer le thème de l’année pastorale 2017-2018 de l’archidiocèse de Dakar qui colle avec l’événement de la naissance de Jésus.

Il a invité les nombreux fidèles présents à la Cathédrale à « marcher à la suite du Christ qui est voie, chemin de sanctification et de témoignage ». Il s’agit, d’après Mgr Ndiaye, d’actualiser ce thème en cette fête de Noël et durant le temps de liturgique au cours duquel l’Eglise offre à l’humanité la grâce de méditer sur le mystère de la naissance de Jésus-Christ, d’en inspirer les fidèles durant toute leur vie de prière et de témoignage chrétien. « Demandons-nous comment le chemin de Dieu vers l’homme est aussi le chemin de l’homme vers Dieu et vers ses semblables, c’est-à-dire un chemin ouvert qui nous conduit à l’autre et qui nous conduit aux autres », a commenté l’archevêque de Dakar. Ce chemin de Jésus-Christ permettra à l’homme de sortir du monde des ténèbres évoqué dans la première lecture par le prophète Isaïe.

Il disait : « Le peuple qui marchait vers les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi ». Cette belle phrase, prononcée par Mgr Ndiaye, lui a donné d’ailleurs l’occasion de s’interroger sur : Qui est ce peuple qui marche dans les ténèbres ? En réponse, il a expliqué que le contexte historique du message prophétique nous situe au 8ème siècle avant l’ère chrétienne. « Il fait allusion à l’invasion assyrienne qui a mis fin au royaume du Nord encore appelé royaume d’Israël à partir de 732 avant Jésus-Christ. Cette invasion représentait également une menace pour le royaume de Juda et Jérusalem au Sud avec le roi Achaz mandaté par Dieu. Le prophète Isaïe annonce ainsi le renversement total de la situation », a enseigné Mgr Benjamin Ndiaye.

La lumière dans les ténèbres
Il a ajouté que l’avènement de la lumière dans les ténèbres annonce déjà le salut à venir, la joie de la moisson, d’une part et, d’autre part, la victoire militaire. Le guide religieux a indiqué que l’utilisation de ces symboles sert en réalité à mettre en valeur la naissance d’un descendant du roi David, l’élu de Dieu. « Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est signe du pouvoir, son nom est proclamé : Conseiller merveilleux, Dieu Fort, Père à jamais, Prince de la Paix », a qualifié Mgr Ndiaye. A l’image du peuple qui marchait dans les ténèbres, les chrétiens d’aujourd’hui ont besoin de la lumière du Christ pour vaincre leurs ténèbres, ceci pour mieux éclairer leur foi. « Il faut que notre choix pour Jésus-Christ reste ferme, clair, sans mélange, ni syncrétisme. Ne nous laissons pas abuser par des erreurs exploitées à dessein et qui pourront freiner notre pleine adhésion à Jésus-Christ », a conseillé Mgr Benjamin Ndiaye.  Il a saisi l’occasion pour commenter l’enseignement de l’apôtre Paul dans sa lettre aux Galates où il fustige le comportement des prédicateurs passés derrière lui pour semer la confusion dans les esprits et les cœurs des fidèle par des enseignements douteux. Ce qui avait conduit, d’après le père évêque, l’apôtre Paul à faire la mise au point à la fois vigoureuse et passionnée. « J’admire avec rapidité que vous vous détournez de celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à une autre Evangile. Non pas qu’il en ait un autre, il y a seulement des gens qui jettent le trouble parmi vous et qui veulent renverser l’Evangile du Christ…», écrivait l’apôtre Paul.

En reprenant ces propos, l’archevêque de Dakar a lancé un appel à tous les chrétiens en leur demandant de ne pas être comme ces Galates. « Restons fermes et fidèles dans la foi et reconnaissance de Jésus-Christ. Le chemin chrétien n’est pas celui des charlatans. Il est celui de Jésus-Christ, voie, vérité et vie. Marchons résolument derrière le Christ Jésus», a conclu l’archevêque de Dakar.

Eugène KALY

 

Last modified on mardi, 26 décembre 2017 12:40
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.