banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Réveillon du Nouvel An : Dakar dans ses habits de lumière

02 Jan 2018
305 times

Dakar a vibré dans la nuit du dimanche à lundi. A la place de la Nation ou à celle de l’Indépendance, les populations sont sorties massivement pour célébrer le réveillon du nouvel an.

De l’allée du Centenaire se dresse, devant nous, une majestueuse sculpture qui pointe vers le ciel : le monument de l’I≈ndépendance. Par vagues, des populations dakaroises se dirigent vers cette mythique Place de la Nation ou ex-Place de l’obélisque. Ces lieux bien embellis grouillent de monde. Enfants, jeunes, femmes et adultes ont pris d’assaut cet endroit pour célébrer le réveillon du nouvel an. Mouhadou Lamine Sow et ses enfants sont assis au pied de ce monument. Il est 22h 45mn. Nous sommes toujours en 2017. Dans une heure 15 mn, 2017 va tirer à sa fin. Bonjour le nouvel an ! Une année 2018 que Mouhamadou Lamine Sow et ses enfants attendent avec espoir. Pour lui, l’année 2017 s’est écoulée avec ses lots de « malheurs et de bonheurs ». Pour la première fois, M. Sow est venu à la Place de la Nation pour célébrer la fête du nouvel an. Il veut permettre à ses trois « bouts de bois de Dieu » de vivre ces moments magiques. La Place de la Nation est drapée de ses nouveaux habits. Le dernier embellissement qui y a été réalisé a rendu à l’endroit toute sa splendeur. Des jeux de lumière illuminent la place. L’instant est magique. Tous les visiteurs veulent immortaliser ce moment. Partout, on voit les flashes des Smartphones. Les jeunes prennent des photos, des « selfies ». Ils immortalisent les derniers instants de l’année 2017.

Les aires de jeu construites sur cette place sont remplis d’enfants. Ces derniers ne sentent pas le fort vent frais qui souffle sur cet espace à cette heure de la nuit. Ils jouent, sursautent sous le regard avisé de leurs parents assis sur les rebords pour veiller au moindre mouvement des petits. Les marchands ambulants ne veulent rien rater. Cheikh Guèye, sac en bandoulière, tenant entre ses deux mains des articles pour enfants (des sapins, des masques…) se faufile dans la foule. Selon M. Guèye, ce petit commerce marche bien. Ambulant de son état, il a commencé la vente des feux d’artifices et autres articles depuis quelques jours, le temps des fêtes de fin d’année. Passé le 1er janvier, Cheikh Guèye va retourner au marché Petersen où il vend des habits pour femmes.

Plus on s’approche du nouvel an, plus la Place de la Nation grouille de monde. Ils sont assis partout, par famille, en couple ou de simples amis pour célébrer la nouvelle année qui se profile. La sécurité veille au grain. Non loin de la place, deux véhicules pick-up de la police nationale sont stationnés. Quelques policiers sont restés à l’intérieur au moment où d’autres sont dans la foule pour veiller à la sécurité des milliers de personnes venues sur cette place. Au dehors de la place, on entend parfois le bruit des feux de pétards allumés par les jeunes qui marchent sans destination fixe. Mais de l’intérieur, les forces de l’ordre veillent à l’application de la mesure du ministère de l’Intérieur « interdisant l’utilisation des feux d’artifice, sur toute l’étendue du territoire national du 28 décembre 2017 au 15 janvier 2018 pour prévenir tout trouble à l’ordre public à l’occasion des fêtes du nouvel an ». La mesure du gouvernement est appliquée à la lettre à la place de l’Obélisque. Mais sur les allées du Centenaire en passant le rond-point Doudou Ndiaye Coumba Rose jusqu’aux allées Papa Guèye Fall, les jeunes sont sortis massivement avec des feux d’artifice.

Des allées Papa Guèye Fall, des groupes de jeunes prennent la direction de la Place de l’indépendance. Comme la Place de l’obélisque, celle de l’Indépendance est aussi pris d’assaut par des populations dakaroises. Toutes les routes qui mènent à cette place sont barrées à la circulation des véhicules. Pour y accéder, il faut aller à pied pour retrouver les milliers de personnes qui se sont regroupées sur les lieux pour fêter le réveillon du nouvel an.

Les enfants, accompagnés de leurs parents, sont bien habillés. Ils rivalisent par la beauté de leurs masques. Nous sommes à quelques minutes de minuit. Tout le monde est dans la rue à Dakar-Plateau armé de leurs feux d’artifice attendant l’heure fatidique. A 00h, à partir du théâtre national Daniel Sorano, on entend, en plein centre-ville, les feux d’artifice malgré l’interdiction du ministère de l’Intérieur. Tous les endroits magiques de Dakar : Place du Souvenir, Sea Plaza sur la corniche, grouillent de monde. Jusque dans les quartiers populaires comme Grand-Dakar, Niary Tally, les populations sont sorties massivement pour fêter le réveillon du nouvel an. Dakar était en lumière jusque tard dans la nuit.

Aliou Ngamby NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.