banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

1er Mai / Tambacounda : Le dénouement de la crise scolaire salué

03 Mai 2018
621 times

La fête du 1er mai à Tambacounda a été l’occasion pour les partenaires sociaux de saluer les actes posés par l’Etat pour régler la crise scolaire.

Ce 1er mai 2018, les unions régionales des centrales affiliées à la coalition des Confédérations syndicales du Sénégal, composées de la Cnts, de l’Unsas, de la Csa, de la Cnts/Fc et de l’Udts ont célébré la fête du Travail à travers un grand rassemblement à la place Léopold Sédar Senghor de Tambacounda, suivi du dépôt du cahier des doléances à la gouvernance après partage du document avec les travailleuses et les travailleurs. Cette année, la coalition a retenu comme thème : « Unis pour des salaires dignes et décents ».

En recevant le cahier de doléances des travailleurs, le gouverneur El Hadji Bouya Amar, s’est félicité de la situation normale qui est revenue dans l’enseignement grâce au Président Macky Sall. Ce qui montre, a dit le gouverneur, l’engagement de l’Etat dans le respect du droit à l’éducation malgré les ressources budgétaires très limitées. « L’ensemble des doléances au niveau de la région de Tambacounda seront diligentées, les autres seront remontées à qui de droit », a fait savoir le gouverneur El Hadji Bouya Amar, qui a annoncé aux travailleurs l’affectation, depuis mars, des spécialistes à l’hôpital régional pour en faire un véritable hub.

Les efforts de l’Etat dans la fourniture de l’électricité ont également été salués. Malang Souané, coordinateur de la coalition et secrétaire général de l’Uden, a mis l’accent sur le paiement de salaires dignes et décents. Dans la région, même si les préoccupations des travailleurs restent quasiment les mêmes faute de prise en charge optimale au cours de l’année écoulée, la coalisation des centrales syndicales se félicite du traitement fait du cahier des doléances 2017 sous l’égide du gouverneur, avec l’inspecteur du travail comme maître d’œuvre.

Dans le secteur de l’éducation et de la formation, les travailleurs et même les populations se félicitent de la suspension du mot d’ordre suite aux accords signés entre les parties prenantes. Seulement, Malang Souané a insisté sur le respect des accords signés. Dans le secteur de la santé, le non-respect des accords signés depuis 2014, le paiement de la dette des établissement publics de santé, les conditions d’accueil, de sécurité et d’hospitalisation, la prise en charge des patients, le remboursement par l’Etat des sommes dues aux structures de santé dans le cadre de la Cmu (498 millions de FCfa pour la région), le non-paiement des salaires des contractuels depuis 8 mois, de personnel de santé, y compris les agents communautaires, l’amélioration des conditions de travail et la motivation du personnel, sont, entre autres, les principales préoccupations.

Dans le secteur de l’énergie, la Senelec est invitée à recruter les prestataires occupant des postes vacants depuis plus de quinze ans. Pour Malang Souané, malgré les efforts, l’emploi des jeunes reste une préoccupation de taille de même que l’application des décisions de justice en faveur des travailleurs.

Pape Demba SIDIBE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.