banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fête du travail / Kaolack : La Cnts réclame la réintégration des licenciés de la Snsss

03 Mai 2018
575 times

La célébration du 1er mai, la Journée internationale des travailleurs, à l’instar des autres capitales régionales, s’est tenue à Kaolack où les centrales syndicales ont défilé sur la principale avenue de la ville et remis leurs cahiers de doléance à l’autorité administrative.

Kaolack, la capitale de la région éponyme, n’a pas dérogé à la règle nationale en célébrant ce mardi la journée internationale des travailleurs. Défilé sur l’avenue Basile Diogoye Senghor, le principal boulevard de la ville, et remise symbolique du cahier de doléances aux autorités administratives. Une parade unitaire où les travailleurs arborant des tenues aux couleurs de leur centrale syndicale ont exprimé par des pancartes ou des banderoles leurs préoccupations de l’heure. Ce fut le cas de l’union régionale de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts) pour laquelle l’édition 2018 du 1er mai a rimé avec la revendication de la réintégration de travailleurs licenciés « Dans le cahier de doléance remis à l’autorité administrative , figurent en bonne place la situation de 300 pères de familles abusivement licenciés par la direction de la Société nouvelle des salins du Sine Saloum (Snsss) et pour laquelle nous avons déposé un recours au niveau de l’inspection régionale du travailleurs pour leur réintégration sans délai et sans conditions», a indiqué Abdou Ndiaye, le patron de l’union régionale de la Cnts, très remonté contre cette société privée présente au large du fleuve depuis près d’un siècle pour l’exploitation du sel. Un bras de fer entre la direction et les travailleurs qui ne fait que commencer, selon le camarade de Mody Guiro.

Autre affaire entre les mains du patron local de la Cnts, la réintégration des ex-journaliers de la mairie de Kaolack. « Au niveau de la commune de Kaolack, 39 travailleurs ont été injustement licenciés par l’autorité municipale qui a été déboutée par la Cour d’Appel, la condamnant outre à payer à ces derniers 34 millions au lieu des 17 millions de FCfa requis en première instance.

Aujourd’hui, nous en appelons au président de la République pour que la commune de Kaolack respecte la décision de la justice dans cette affaire qui perdure au grand dam de ses pères de familles qui ne savent plus à quel saint se vouer », a renchéri le responsable syndical. Du côté de la commune, on informe un ultime recours au niveau de la Cour de Cassation aux fins d’infirmer les décisions en première et seconde instance dans cette affaire que l’institution a héritée des équipes municipales en place depuis 2009.

A signaler qu’en plus du défilé, les centrales et les syndicats ont organisé séparément des rassemblements pour réfléchir et échanger sur la situation des travailleurs dans leurs secteurs respectifs.

Elimane FALL

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.