banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Département de Kebemer : La communauté Ankhlou Lahi célèbre son gamou également

12 Mai 2018
491 times

La communauté religieuse Ankhlou Lahi est vieille de plus d’un siècle et demi. Et chaque année, elle organise son gamou à la gloire de Seydina Mouhamed. L’édition de cette année, la 98e du genre, se tient aujourd’hui, dans le département de Kébémer, non loin de Ndande.

Selon les organisateurs, le choix de cette date obéit à la volonté de ne pas  concurrencer la célébration du Maouloud à Tivaouane.  Pour ceux qui ne le savaient pas, cette communauté a été fondée par Cheikh El hadji Dramé, natif de Wanaar dans le Saloum et un des acteurs de l’expansion de l’Islam dans les régions centre-ouest (Cayoor, Ndiambour, Guett et Les Niayes) du Sénégal. « Il est, après El hadji Omar, l’une des personnalités religieuses reconnues comme ayant fait le pèlerinage à la Mecque par la voie terrestre. Ce dernier avait fait de ce foyer d’Andoulaye, qui compte parmi des plus anciens foyers religieux  de cette partie  du centre-ouest du Sénégal, un haut lieu de rencontres et d’échanges entre les guides religieux de la fin du 18ème siècle et du début du 19ème siècle. C’est bien plus tard que son fils reprendra le flambeau pour restaurer Ankhlou Lahi dans son rôle de foyer ardent d’apprentissage du coran et de quête de Dieu. C’est donc feu El hadji Thierno Dramé qui, dans cette quête de Dieu, a organisé pour la première fois sur ces lieux ce gamou à la gloire de Seydina Mouhamed », indique le communiqué.

On raconte qu’il est le deuxième homme noir, après Cheikh Omar Foutiyou  Tall,  à accomplir ce waadjib (devoir) religieux pour qui en a les moyens. Il s’est d’ailleurs installé à la Mecque pendant trois ans avant de se rendre à Médine pour deux ans de séjour purement spirituel.

Oumar FEDIOR

 

Last modified on lundi, 14 mai 2018 12:57
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.